Confinement : la fin est loin

Alors que les com­merces “non-essen­tiels” devaient rou­vrir au début du mois de mai, l’exé­cu­tif a déjà acté un report. Quant à la limite des 10 km, rien ne semble acquis sur sa fin. Le confi­ne­ment semble encore devoir durer plus que prévu.

Un retour en demi-jauges à l’école

Pour l’ins­tant, seul le retour des éco­liers semble main­te­nu selon le calen­drier ori­gi­nel. Gabriel Attal a éga­le­ment assu­ré que le calen­drier était main­te­nu, à savoir une réou­ver­ture des éta­blis­se­ments mater­nelles et pri­maires le 26 avril, puis des col­lèges et lycées le 3 mai. “Les dates qui ont été annon­cées seront tenues”, a‑t-il répé­té ven­dre­di matin sur Franceinfo. Mais il y aura “pro­ba­ble­ment” des demi-groupes dans les lycées, et peut-être dans les collèges.

La pru­dence reste de mise

En revanche, sur la limite des 10 kilo­mètres, rien n’est moins sûr. Interrogé par Franceinfo sur la limite des 10 kilo­mètres (déci­dée pour le moment jus­qu’au 3 mai) et les autres res­tric­tions, Gabriel Attal a indi­qué que cet hori­zon était main­te­nu mais que, “à ce stade, il n’y a pas de calen­drier prévu”

Des pro­messes non tenues

Ce calen­drier n’est pour­tant pas un hori­zon sûr. Le 1er mars, Emmanuel Macron avait par­lé de quatre à six semaines. Gabriel Attal par­lait d’une vie plus nor­male “mi-avril”. Des pro­messes non-tenues. On se sou­vient aus­si de la séquence poli­tique autour de la réou­ver­ture des cinémas.

Les autres infos
Les autres infos