Crise sani­taire : les déci­sions prises par la cel­lule de coor­di­na­tion à Saint-Etienne

Communiqué de la ville de St-Etienne :

Crise sani­taire : les pre­mières déci­sions prises par la cel­lule de coor­di­na­tion pré­si­dée par Gaël Perdriau à la suite des annonces du pré­sident de la République

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, pré­sident de Saint-Etienne Métropole a réuni hier après-midi, à la suite des nou­velles annonces faites par le pré­sident de la République, une réunion de tra­vail de la cel­lule de coor­di­na­tion de la ville de Saint-Etienne et de Saint-Etienne Métropole, mise en place dès le début de la crise sani­taire, il y a un peu plus d’un an main­te­nant. Un nou­veau point a éga­le­ment été fait dans la jour­née d’aujourd’hui.

Cette cel­lule de coor­di­na­tion per­met de gérer concrè­te­ment et effi­ca­ce­ment sur le ter­rain les actions à mettre en place en fonc­tion des annonces gou­ver­ne­men­tales ou des déci­sions qui sont prises loca­le­ment. Au cours de cette réunion à laquelle par­ti­ci­paient aus­si le doc­teur Patrick Michaud, adjoint au maire char­gé de la san­té publique, Laura Ciniéri, conseillère muni­ci­pale délé­guée à la san­té, et la direc­tion géné­rale des ser­vices, de nom­breux sujets ont pu être abor­dés. Certains dos­siers sont en cours de trai­te­ment en lien avec la pré­fec­ture de la Loire et l’Agence régio­nale de san­té (ARS) dans l’at­tente des décrets offi­ciels. Pour d’autres en fonc­tion des retours des dif­fé­rents acteurs et par­te­naires de la ville de Saint-Etienne, des déci­sions ont été prises et des actions vont pou­voir être mises en place :

Des tests gra­tuits à nou­veau pro­po­sés et le bus pour se rendre au plus près des habi­tants remis en service

il y a quelques jours une pro­po­si­tion de renou­ve­ler les opé­ra­tions mas­sives de tests sur la ville de Saint-Etienne a été faite aux auto­ri­tés com­pé­tentes, notam­ment l’Agence régio­nale de santé.

Nous res­tons per­sua­dés et mal­heu­reu­se­ment les faits nous donnent rai­son que cela fait par­tie avec l’i­so­le­ment et la vac­ci­na­tion de la solu­tion pour sor­tir enfin de cette crise sani­taire réaf­firme avec force le maire Gaël Perdriau.

L’Etat a répon­du de manière posi­tive mais pas à la hau­teur de ce qui pou­vait être espé­ré en termes de moyens, comme cela est sou­vent le cas, encore ces der­nières semaines avec les doses de vac­cins en quan­ti­té très lar­ge­ment insuffisante.

Ainsi, en com­plé­ment du site de la Bourse du tra­vail, il sera pos­sible de se faire aus­si tes­ter (tests PCR) gra­tui­te­ment, soit sans ren­dez-vous, soit avec ren­dez-vous via « doc­to­lib », à la Maison du Projet de la ville de Saint-Étienne, 10 rue Louis Braille, à par­tir de mar­di pro­chain, de 9h00 à midi, les jours de semaine sauf same­di et dimanche.

Le bus per­met­tant d’ef­fec­tuer des tests en se ren­dant au plus près des habi­tants sera remis en ser­vice du mar­di 6 avril au same­di 10 avril­sur les sites rete­nus lors de la pré­cé­dente cam­pagne de tests, à savoir sur les mar­chés de Carnot, Jacquard, Bellevue, Montreynaud, La ter­rasse, Terrenoire, les quar­tiers du Soleil, Fourneyron, Hôtel de ville, Jean-Jaurès et le par­vis de la gare de Châteaucreux.

La salle omni­sport muni­ci­pale de la plaine Achille de plus de 3 000 m² rete­nue comme centre de vaccination

Gaël Perdriau a pro­po­sé de mettre à dis­po­si­tion de l’Etat, comme très grand centre de vac­ci­na­tion, la salle omni­sport muni­ci­pale de la plaine Achille, de plus de 3 000 m², pro­po­si­tion rete­nue, avec une ouver­ture pré­vue par la pré­fec­ture de la Loire, le 10 avril. Rappelons que l’ob­jec­tif du gou­ver­ne­ment est de pou­voir être en capa­ci­té d’ad­mi­nis­trer, dans une salle de 1000 m² jus­qu’à 2 500 doses par jour, ce qui sera par­fai­te­ment réa­li­sable dans la salle omni­sport muni­ci­pale de la plaine Achille à Saint-Étienne, si le nombre de doses est, lui, suffisant.

Accueil des enfants de per­son­nels prio­ri­taires assu­rés dès mar­di 6 avril

Comme lors du pre­mier confi­ne­ment, la ville de Saint-Étienne pro­pose un accueil de qua­li­té pour les enfants des per­son­nels prio­ri­taires (la liste* des pro­fes­sions prio­ri­taires a été com­mu­ni­quée ce ven­dre­di par le gou­ver­ne­ment), en crèche et en milieu scolaire.

La ville de Saint-Étienne ouvre les crèches muni­ci­pales Sirainette, 4 rue Barrouin et Comédie, rue Polignais, pour que l’ac­cueil puisse être assu­ré dès mar­di 6 avril et cela jus­qu’au ven­dre­di 23 avril aux horaires habi­tuels d’ou­ver­ture, du lun­di au ven­dre­di de 7h30 à 19h00.

Concernant l’ac­cueil des enfants de per­son­nels prio­ri­taires en école mater­nelle et élé­men­taire, du mar­di 6 avril au ven­dre­di 9 avril, la ville de Saint-Étienne en lien avec les ser­vices de l’Education natio­nale ont rete­nu cinq écoles réfé­rentes (Paule et Joseph Thiollier, Gaspard Monge, Montchovet, Solaure et Saint-Victor bourg) per­met­tant un bon maillage de la ville. Les parents concer­nés sont infor­més par les direc­teurs des écoles de leurs enfants afin de connaître lequel des cinq éta­blis­se­ments sco­laires pour­ra les accueillir dès mardi.

Au cours de cette semaine, les enfants pré­sents devront appor­ter leur pique-nique.

L’accueil péri­sco­laire sera assu­ré par la ville de Saint-Etienne du 6 au 9 avril dans les cinq écoles précitées.

Toujours pour l’ac­cueil des enfants sco­la­ri­sés de per­son­nels prio­ri­taires mais en période de vacances sco­laires, du 12 au 23 avril, la ville de Saint-Étienne a mobi­li­sé le réseau d’é­du­ca­tion popu­laire (centres sociaux et ami­cales laïques) afin que soient ouvertes très rapi­de­ment des struc­tures, avec un accueil gra­tuit. Ainsi, l’es­pace Boris Vian sera ouvert dès le 12 avril, d’autres pour­ront aus­si ouvrir en fonc­tion de la demande exprimée.

L’espace info jeunes de la ville de Saint-Étienne, situé au sein du bâti­ment de La Comète, res­te­ra ouvert afin de pou­voir conti­nuer à suivre et sou­te­nir les étu­diants, dont nombre d’entre eux se trouvent en grande pré­ca­ri­té. Les parcs des sports de Méons et de l’Etivallière res­tent, à ce jour, éga­le­ment ouverts pour les pra­tiques spor­tives individuelles.

La ville de Saint-Étienne, comme toutes les autres col­lec­ti­vi­tés de France, est désor­mais dans l’at­tente des décrets d’ap­pli­ca­tion, tou­jours pas reçus à cette heure, afin de pou­voir conti­nuer à orga­ni­ser et adap­ter les ser­vices publics et l’ac­cueil dans les bâti­ments et sites muni­ci­paux, en fonc­tion des nou­velles règles arrê­tées par le gouvernement.

Renseignements com­plé­men­taires en contac­tant la pla­te­forme télé­pho­nique de la ville de Saint-Étienne, Saint-Étienne bon­jour au 04 77 48 77 48 

Les autres infos