Dans Libération : Saint-Étienne est frap­pée par la Covid-19, notam­ment à cause de la pauvreté

Dans Libération, le socio­logue Vincent Béal, explique que Saint-Étienne souffre d’une mau­vaise image à cause de son iden­ti­té indus­trielle et manufacturière.

Vincent Béal, maître de confé­rences à l’Université de Strasbourg est coau­teur de l’ouvrage col­lec­tif Sociologie de Saint-Etienne (la Découverte, 2020).

Pourquoi Saint-Etienne est-elle si dure­ment frap­pée par la Covid-19 ?

Il faut rap­pe­ler que l’ensemble des villes du Rhône-Alpes sont for­te­ment tou­chées. « En tant que socio­logue, je pense sur­tout qu’il y a trois fac­teurs qui pré­dis­po­saient Saint-Etienne à être plus for­te­ment tou­chée que d’autres villes de tailles simi­laires ».

Libération : «Saint-Etienne a tou­jours été dif­fé­rente des autres villes françaises»

Vincent Béal déve­loppe son idée dans le quo­ti­dien natio­nal : « Saint-Etienne est une ville plus pauvre que la moyenne, et on sait qu’il s’agit d’un fac­teur de risque aggra­vant face au coro­na­vi­rus, car les condi­tions d’habitat sont moins bonnes ». Il annonce aus­si que « les Stéphanois sont glo­ba­le­ment plus âgés que la moyenne : 20,6 % de la popu­la­tion a plus de 65 ans, contre 14,6 % à Lyon ». L’article com­plet est à lire sur liberation.fr.

Source : liberation.fr

 

 

Les autres infos