Découvrez l’objet ten­dance des der­niers mois

Vous faites soit par­tie des gens qui l’ont déjà ache­té, soit de ceux qui en achè­te­ront un dans peu de temps. Il s’agit bien évi­dem­ment des dif­fu­seurs d’huiles essen­tielles, l’ob­jet de déco­ra­tion inté­rieur ten­dance des der­niers mois.

Une pièce de déco­ra­tion d’intérieur incontournable

Vous trou­ve­rez une mul­ti­tude de dif­fu­seur d’huiles essen­tielles dif­fé­rents. En plas­tique, en bois, en verre… Ovales, cubiques, cylin­driques… ces objets s’adaptent à n’importe quel envi­ron­ne­ment. Sa pré­sence dans une pièce per­met d’assainir l’air, de la par­fu­mer, de la puri­fier et ain­si d’accroitre le sen­ti­ment de bien-être.

Bien choi­sir ses huiles essentielles

L’utilisation de ces dif­fu­seurs d’huiles ne doit pas se faire sans docu­men­ta­tion préa­lable. Il est impor­tant de res­pec­ter cer­taines mesures afin de ne pas pro­vo­quer des effets inverses. Il faut notam­ment bien faire atten­tion aux huiles essen­tielles que l’on va y mettre. On évite donc les huiles essen­tielles riches en cétones (ori­gan, clou de girofle…) et celles riches en cétones (roma­rin à ver­bé­rone) et on pri­vi­lé­gie les huiles essen­tielles douces (bois de rose, citron­nelle, patchouli…).

Adapter la dif­fu­sion à la taille de la pièce

Rappelez-vous que l’intérêt pre­mier de cet objet est de puri­fier et de par­fu­mer l’air, non pas de le satu­rer en com­po­sés aro­ma­tiques. Il faut donc bien veiller à adap­ter la dif­fu­sion à la taille de la pièce et à ne pas lais­ser le dif­fu­seur actif en conti­nu. Enfin, il ne faut pas oublier d’aérer la pièce après avoir pro­fi­té de ses vertus.

Ça y est, vous savez tout sur les dif­fu­seurs d’huiles !

 

 

 

Les autres infos
Les autres infos