Des commerçants critiquent le “match truqué” d’Amazon et de ses Prime Days

Le collectif “Sauvons nos commerçants” a publié une tribune contre Amazon, qui aurait décidé de “court-circuiter les commerçants français en organisant de façon anticipée ses Amazon Prime Days les 21 et 22 juin.”

“Cynisme économique absolu” pour Amazon

Le collectif, qui rassemble les commerçants et artisans des Métropoles de France, la Confédération des commerçants de France, la Fédération Nationale des Centres-Villes “Vitrine de France” et enfin l’association Génération Responsable, explique dans cette tribune que “L’entreprise américaine, dans un cynisme économique absolu, cherche une nouvelle fois à tirer profit de la situation difficile de reprise d’activité des commerces physiques”. En organisant les Prime Days les 21 et 22 juin, Amazon se rendrait coupable d’une concurrence déloyale, alors qu’ils sont normalement organisés fin juillet.

Demande d’annulation des Prime Days au nom des intérêts économiques français

Le collectif en appelle donc à Bruno Le Maire pour annuler les Prime Days “au nom des intérêts économiques français” : pour eux, il s’agit d’une “déclaration de guerre économique”, d’autant qu’Amazon ne paie aucun impôt sur les sociétés en France, malgré ses 44 milliards d’euros de chiffre d’affaires en Europe.

Les autres infos
Les autres infos