Des trol­ley­bus auto-rechar­geables à St-Etienne

Saint-Etienne va com­man­der 22 nou­veaux bus élec­triques (trol­ley­bus). La ville a fait un appel d’offres et plu­sieurs construc­teurs de diverses villes euro­péennes ont répon­du pré­sent. Saint-Etienne Métropole va, elle aus­si, tran­cher avec la ville pour déci­der quel sera le construc­teur qui four­ni­ra les 22 nou­veaux bus élec­triques que les pas­sa­gers Stéphanois pour­ront uti­li­ser en par­tie d’ici fin 2019.

La Stas va dans un pre­mier temps rece­voir cinq trol­ley­bus avant la fin de l’année 2019. Les dix-sept autres seront livrés à la socié­té de trans­port sté­pha­noise avant 2020. Les trol­ley­bus se vou­dront éco­lo­giques. C’est une volon­té com­mune de la ville de Saint-Etienne et de la métro­pole. Les 22 bus vont uti­li­ser la tech­no­lo­gie « In Motion Charging ». Pour faire simple, cette tech­no­lo­gie per­met de rechar­ger la bat­te­rie élec­trique du bus en rou­lant. Cela va per­mettre à chaque trol­ley de pos­sé­der une auto­no­mie sup­plé­men­taire de 20km sans rechar­ger la pile à une sta­tion de recharge. Le Maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, a annon­cé qu’une sous sta­tion d’alimentation élec­trique ver­ra le jour dans le quar­tier du clapier.

La com­mande des 22 trol­ley­bus repré­sente un inves­tis­se­ment de près de 20 M€ pour la com­mune. 1 M€ de sub­ven­tion sera appor­té par le minis­tère du déve­lop­pe­ment durable.

Le coût d’investissement du trol­ley­bus est plus éle­vé que celui de l’autobus, en par­ti­cu­lier parce qu’il faut construire une ligne aérienne de contact bifi­laire. Mais son coût d’ex­ploi­ta­tion est par­mi les plus éco­no­miques (grande lon­gé­vi­té du maté­riel, coût moindre de l’éner­gie uti­li­sée). Le coût d’ac­qui­si­tion d’un trol­ley­bus serait envi­ron deux fois supé­rieur à celui d’un bus die­sel, tan­dis que sa durée de vie serait aus­si deux fois supérieure.

Donnez votre avis sur notre page Facebook



Les autres infos