Saint-Etienne: Elle ouvre sa porte aux sans abris

Nesrine pro­pose aux sans-logis de prendre une douche et de laver leur linge.

Son salon de coif­fure se trouve au 23 rue Gambetta. Quand la jeune coif­feuse a lan­cé un appel sur Facebook pour ouvrir son salon aux plus dému­nis, c’était en pleine période de grand froid. « J’étais avec un ami, on déjeu­nait ensemble, et en par­lant du froid, je me suis ren­due compte qu’il fal­lait faire quelque chose pour les plus tou­chés par le froid, les sans abri ». La jeune femme décide alors de pos­ter un mes­sage sur Facebook. Sur le réseau social elle écrit : « En cette période de froid, j’ouvre mon salon aux SDF pour qu’ils puissent prendre une douche chaude et laver leur linge ». Sur Facebook, tous  par­tagent, Il y eu 2500 par­tages du mes­sage de Nesrine. Les mes­sages d’encouragement n’arrêtent pas de tom­ber « Respect à cette femme au grand cœur », « Il reste encore des gens mer­veilleux », « Toujours avec ton grand cœur tendre Nesrine, tu es une fille superbe ». Un afflux de mes­sages d’ap­pro­ba­tion pour l’opération orga­ni­sée par la jeune femme.

 

Et son appel fait écho, « J’ai reçu trois per­sonnes et demain il y a une femme dans le besoin qui va pas­ser avec ses enfants ». La jeune femme a déci­dé­ment une belle âme, en toute sim­pli­ci­té elle nous explique « si je peux faire quelque chose à mon niveau je le fais, et ça ne me coûte pas grand-chose ». Et mal­gré le retour du soleil, Nesrine va conti­nuer d’ouvrir la porte de son salon de coif­fure pour celles et ceux qui en ont besoin. « Ce n’est pas parce qu’il fait moins froid que je vais arrê­ter d’ouvrir aux gens qui en ont besoin ».

S’il y a des demandes sup­plé­men­taires, Nesrine invite les habi­tants de Saint-Etienne à un peu de soli­da­ri­té, pour four­nir des pro­duits d’hygiènes, comme du sham­poing, du savon, du gel douche ou même du par­fum. Si vous en avez les moyens, cette action fera des heureux.

 

 

La jeune femme, n’en est pas à sa pre­mière aide. Il y a deux ans, elle fai­sait les maraudes et dis­tri­buait des sand­wichs et des bois­sons chaudes. Suite aux maraudes, une asso­cia­tion s’est mise en place : Les Petits Soldats du Cœur. La jeune sté­pha­noise a dû stop­per les maraudes pour s’occuper de ses enfants. Les Petits Soldats du Cœur s’occupe des réfu­giés à Valfleury et aide aus­si les femmes bat­tues et les femmes seules avec des enfants. L’association orga­nise aus­si des cours de Zumba et des bro­cantes pour récol­ter de l’argent pour ceux qui en ont vrai­ment besoin.

 

Si vous connais­sez ou croi­sez dans la rue des sans-abris, si vous ren­con­trez des dif­fi­cul­tés pour sur­vivre, si vous sou­hai­tez offrir des pro­duits d’hygiène, n’hésitez pas à contac­tez le salon de coif­fure de Nesrine au 09 87 39 19 34.

La page Facebook de Nesrine l’atelier

La page Facebook de Les Petits Soldats

 



Les autres infos