eMachination, le festival des musiques électroniques à Sainté

Dans dif­férents lieux de Saint-Eti­enne, l’association Les Agi­ta­teurs de Musique (AGM) pro­pose jusqu’à same­di descon­certs de DJ. AGM, qui sont 12 étu­di­ants de l’Université Jean-Mon­net. Au jour­nal Le Pro­grès, Clara Houssen, respon­s­able de la com­mu­ni­ca­tion du fes­ti­val explique : « A chaque pro­mo, un nou­veau nom et un nou­veau fes­ti­val. Nous, on a voulu un fes­ti­val éclec­tique autour des musiques élec­tron­iques pour met­tre en avant l’impact de la machine sur les pra­tiques artis­tiques, et en par­ti­c­uli­er sur la musique acous­tique ».

eMachi­na­tion, c’est deux artistes chaque soir. Ven­dre­di à 13h, c’est une sieste musi­cale, bien loin des shows de DJ. Une sieste pro­posée par Fab­rice Jünger, musi­cien à l’orchestre con­tem­po­rain de Saint-Eti­enne. Le con­cert est gra­tu­it, il faut s’inscrire à emachinationfestival@gmail.com

Ce jeu­di 17 jan­vi­er, c’est le vrai lance­ment du fes­ti­val. Ren­dez-vous au F2, 2 rue de la ville à Saint-Eti­enne à par­tir de 23h pour bouger au son de P‑Rocket qui va offrir une house col­orée et fes­tive. Même lieu, même soir, Gin Ton­ic Orches­tra, un col­lec­tif de stéphanois qui va faire danser les gens en live avec sa musique élec­tro.

Ven­dre­di 18 jan­vi­er, tou­jours au F2, place aux Lyon­nais Eis­bear avec des sonorités eight­ies de 20h30 à 23h30. Ensuite, le Lon­donien Sven Atter­ton mélangera basse et out­ils élec­tro.

Same­di 19 jan­vi­er à par­tir de 21h, ren­dez-vous à la Fab­uleuse Can­tine, à la Cité du Design, 1 rue Claudius Rava­chol. A par­tir de 21h décou­vrez le Grenoblois Sumac Dub pour du son reg­gae armé de son vio­lon. A voir et à écouter. Ensuite, tou­jours à la Fab­uleuse Can­tine, les Stéphanois Khoe-Wa Dub Sys­tem se pro­duiront avec une musique inspirée des sonorités indi­ennes.

Le pro­gramme com­plet sur www.emachinationfestival.com

Le face­book : https://www.facebook.com/eMachinationFestival/

Tar­ifs : 6 euros au F2 et 10 euros à la soirée de clô­ture à la Fab­uleuse Can­tine.



Les autres infos