eMachination, le festival des musiques électroniques à Sainté

Dans différents lieux de Saint-Etienne, l’association Les Agitateurs de Musique (AGM) propose jusqu’à samedi desconcerts de DJ. AGM, qui sont 12 étudiants de l’Université Jean-Monnet. Au journal Le Progrès, Clara Houssen, responsable de la communication du festival explique : « A chaque promo, un nouveau nom et un nouveau festival. Nous, on a voulu un festival éclectique autour des musiques électroniques pour mettre en avant l’impact de la machine sur les pratiques artistiques, et en particulier sur la musique acoustique ».

eMachination, c’est deux artistes chaque soir. Vendredi à 13h, c’est une sieste musicale, bien loin des shows de DJ. Une sieste proposée par Fabrice Jünger, musicien à l’orchestre contemporain de Saint-Etienne. Le concert est gratuit, il faut s’inscrire à emachinationfestival@gmail.com

Ce jeudi 17 janvier, c’est le vrai lancement du festival. Rendez-vous au F2, 2 rue de la ville à Saint-Etienne à partir de 23h pour bouger au son de P-Rocket qui va offrir une house colorée et festive. Même lieu, même soir, Gin Tonic Orchestra, un collectif de stéphanois qui va faire danser les gens en live avec sa musique électro.

Vendredi 18 janvier, toujours au F2, place aux Lyonnais Eisbear avec des sonorités eighties de 20h30 à 23h30. Ensuite, le Londonien Sven Atterton mélangera basse et outils électro.

Samedi 19 janvier à partir de 21h, rendez-vous à la Fabuleuse Cantine, à la Cité du Design, 1 rue Claudius Ravachol. A partir de 21h découvrez le Grenoblois Sumac Dub pour du son reggae armé de son violon. A voir et à écouter. Ensuite, toujours à la Fabuleuse Cantine, les Stéphanois Khoe-Wa Dub System se produiront avec une musique inspirée des sonorités indiennes.

Le programme complet sur www.emachinationfestival.com

Le facebook : https://www.facebook.com/eMachinationFestival/

Tarifs : 6 euros au F2 et 10 euros à la soirée de clôture à la Fabuleuse Cantine.



Vous aimerez lire aussi