Encore des agents de la STAS attaqués sur la métropole



Ils sont en colère et ne com­prennent pas cette agres­si­vi­té gra­tuite. Des agents de la STAS se sont fait encore atta­quer ce dimanche à 14h30 dans une des rames de tram­way. Après une réunion, l’ensemble du per­son­nel des agents a déci­dé d’organiser une grève ce same­di 26 octobre.

L’agression s’est dérou­lée en plein centre-ville de Saint-Etienne, là où pour­tant, on n’attend pas de pro­blème. Il était 14h30 dimanche, place de l’hôtel de ville. Lors d’un contrôle, trois jeunes hommes n’avaient pas ache­té de titres de trans­port. Les indi­vi­dus refusent de payer et refusent éga­le­ment de don­ner leur iden­ti­té au contrô­leur.



« Le ton est mon­té très vite »

Un majeur et deux mineurs, appa­rem­ment, sans domi­cile fixe finissent par être inter­pel­lés par la police sur la place Car­not à Saint-Etienne. « Le ton est mon­té très vite » explique un témoin. «  Ça criait des insultes, des noms d’oiseaux ». Les trois jeunes hommes finissent en garde à vue à l’hôtel de police de Saint-Etienne.

La socié­té des trans­ports urbains de Saint-Etienne annonce que les contrô­leurs des tram­ways ont été insul­tés et, très vite, les agres­seurs ont com­men­cé à leur por­ter des coups entraî­nant plu­sieurs jours d’arrêt

Des plaintes ont été dépo­sées pour menaces de mort et vio­lence en réunion. Une enquête est ouverte par la police de Saint-Etienne et les vidéos sur­veillance vont être exploi­tées pour cla­ri­fier l’enquête.

Dans un com­mu­ni­qué, la STAS « salue le sang-froid de ses agents et la rapi­di­té de l’intervention des forces de l’ordre et condamne fer­me­ment ces actes » sur­ve­nus en plein centre-ville de Saint-Etienne. Ce n’est pas la pre­mière fois que des contrô­leurs se font agres­ser sur Saint-Etienne. Et même der­niè­re­ment, un jeune de 20 ans avait insul­té les agents de contrôle et leur avaient don­né des coups de poing au visage. Le jeune homme avait été condam­né, à trois mois de pri­son avec sur­sis.

« Les agents de contrôle ont le doit aures­pect »

Inter­ro­gés par 42info.fr, les voya­geurs de la STAS sont plu­tôt posi­tifs sur les contrô­leurs. Ade­line nous dit : « Tu voyages, tu dois vali­der ton titre de trans­port. Sinon, tu prends ta voi­ture ou ton vélo ». Pour Aman­dine, étu­diante à la Fac de Saint-Etienne : « Je ne pré­fère pas frau­der, ça coûte cher et j’ai opté pour une carte « Hour­ra » qui pré­lève le paie­ment sur mon compte ban­caire. « Les contrô­leurs de tram ? Et bien ils font leur bou­lot. Comme les contrô­leurs à la SNCF, per­sonne n’a le droit de leur por­ter des coups ni même de les insul­ter. C’est quoi cette vio­lence gra­tuite où on tape sur des per­sonnes qui font leur métier ».



Cré­dit Pho­to : Twit­ter STAS

Les autres infos