Fanto et Lis à l’Opéra de Saint-Etienne du 2 au 6 mai

Opéra en trois actes

« Ville de hyènes et de chiens, aux oiseaux pris au piège. Ville-miroir, aux fan­tômes qui cognent. Et ma peur dans leurs reflets, tourne, tourne, tourne comme un manège. » 
Fando et Lis, 5e tableau 

À la cruau­té de ces villes-mondes d’une huma­ni­té en souf­france, Fando et Lis pré­fèrent l’espoir d’un ailleurs, même si celui-ci doit demeu­rer par­fai­te­ment incer­tain. Fable d’un monde post-apo­ca­lyp­tique, où Lis demeure la der­nière femme, l’œuvre exprime toute la soli­tude et l’errance de l’Homme, à l’approche du vide. D’après la pièce homo­nyme de Fernando Arrabal, cet opé­ra en six tableaux est une com­mande de l’Opéra de Saint-Étienne à Benoît Menut, lau­réat du Grand Prix SACEM 2016 de la musique sym­pho­nique (jeune com­po­si­teur). La mise en scène de cette créa­tion mon­diale est confiée à Kristian Frédric, éga­le­ment auteur du livret. Il est notam­ment connu pour sa par­ti­ci­pa­tion à la créa­tion euro­péenne d’Orphée et Eurydice (joué 49 fois, en 2010, dans les sous-sols de la ville de Nuremberg) et pour sa mise en scène de Quai Ouest de Régis Campo, dont il a aus­si signé le livret, avec Florence Doublet, en 2014 et 2015 pour l’Opéra National du Rhin et l’Opernhaus Nürnberg. En bref : une œuvre puis­sante, un ren­dez-vous unique et un temps majeur de cette saison.

Cet ouvrage peut conte­nir des scènes pou­vant heur­ter la sen­si­bi­li­té de cer­tains publics.

Pensez‑y :
Rencontre d’avant-spectacle avec Benoît Menut, com­po­si­teur, et Kristian Frédric, met­teur en scène, 1h avant chaque repré­sen­ta­tion. Gratuit sur pré­sen­ta­tion du billet du jour.

Site pour ache­ter les billets ICI.



Les autres infos