Commerce : qui peut ouvrir, limi­ta­tion de la capa­ci­té d’accueil

Le gou­ver­ne­ment vient d’annoncer que les centres com­mer­ciaux et les grandes sur­faces “ne peuvent accueillir du public que pour les acti­vi­tés” de courses ali­men­taires, les jour­naux, la pape­te­rie, les maté­riaux de construc­tion ou la quin­caille­rie, “ain­si que pour la vente de pro­duits de toi­lette, d’hy­giène, d’en­tre­tien et de pro­duits de pué­ri­cul­ture
Attention, la capa­ci­té d’accueil des clients est limi­tée dans les com­merces
S’appuyant éga­le­ment sur les recom­man­da­tions de l’ABF, les centres com­mer­ciaux et grandes sur­faces devront faire res­pec­ter une jauge d’ac­cueil dans les maga­sins.
Pas de coif­feurs à domi­cile
Le gou­ver­ne­ment pré­cise dans son décret que les acti­vi­tés à domi­cile sont auto­ri­sées à la condi­tion qu’elles le soient éga­le­ment “si elles étaient exer­cées en éta­blis­se­ment rece­vant du public”. Cela exclut notam­ment les coif­feurs à domi­cile, comme l’a­vait annon­cé lun­di le ministre de l’Economie Bruno Le Maire.

Les autres infos