Commerce : qui peut ouvrir, limitation de la capacité d’accueil

Le gou­verne­ment vient d’annoncer que les cen­tres com­mer­ci­aux et les grandes sur­faces “ne peu­vent accueil­lir du pub­lic que pour les activ­ités” de cours­es ali­men­taires, les jour­naux, la papeterie, les matéri­aux de con­struc­tion ou la quin­cail­lerie, “ain­si que pour la vente de pro­duits de toi­lette, d’hy­giène, d’en­tre­tien et de pro­duits de puéri­cul­ture
Atten­tion, la capac­ité d’accueil des clients est lim­itée dans les com­merces
S’appuyant égale­ment sur les recom­man­da­tions de l’ABF, les cen­tres com­mer­ci­aux et grandes sur­faces devront faire respecter une jauge d’ac­cueil dans les mag­a­sins.
Pas de coif­feurs à domi­cile
Le gou­verne­ment pré­cise dans son décret que les activ­ités à domi­cile sont autorisées à la con­di­tion qu’elles le soient égale­ment “si elles étaient exer­cées en étab­lisse­ment rece­vant du pub­lic”. Cela exclut notam­ment les coif­feurs à domi­cile, comme l’avait annon­cé lun­di le min­istre de l’E­conomie Bruno Le Maire.

Les autres infos