Grosse colère chez les forains à Saint-Étienne

Les forains ligériens sont en colère et ils l’ont fait savoir mar­di matin sur le marché de Belle­vue à Saint-Éti­enne. Ils ont refusé de déballer leur marchan­dise. La cause de cette grogne ? Un nou­veau règle­ment de la ville de Saint-Éti­enne.

Place Belle­vue à Saint-Éti­enne, la ten­sion est pal­pa­ble. Les forains se trou­vent « méprisés ». La ville de Saint-Éti­enne a autorisé les forains ali­men­taires occa­sion­nels sur les marchés. Ces nou­veaux forains arrivent sur des emplace­ments con­voités depuis longtemps par les habitués. Ceux qui sont là chaque semaine et qui ne se con­sid­èrent pas comme forains « occa­sion­nels ». Pour com­pren­dre et trou­ver des solu­tions, une délé­ga­tion s’est ren­due en mairie. Pour les com­merçants nomades : « en mairie, on nous a expliqué qu’il y a eu une mal­adresse. OK, ça on peut com­pren­dre. Mais con­tin­uer à main­tenir ces règles, ça ne rime à rien. Les ter­rass­es des bars stéphanois sont bondées, alors que sur d’autres marchés, en dehors de Sain­té, tout fonc­tionne ».

La ville de Saint-Étienne propose la gratuité de l’installation des forains sur les marchés stéphanois

Les forains ne com­pren­nent pas pourquoi il est aus­si dif­fi­cile de trou­ver des emplace­ments con­ven­ables sur les marchés. « Et surtout, pourquoi des com­merçants occa­sion­nels pren­nent notre place alors que nous, on vient chaque semaine ». À Belle­vue, en temps nor­mal, ce marché accueille en moyenne une cinquan­taine de forains. Aujourd’hui, avec les nou­velles règles de la mairie, la moitié ne peut plus s’y installer. Mais du côté de la mairie, on annonce une bonne nou­velle. La ville de Saint-Éti­enne pro­pose la gra­tu­ité de l’installation des forains sur les marchés stéphanois. Un geste que fait la ville, mais pas sûr que les com­merçants des marchés acceptent de partager leurs emplace­ments avec de nou­veaux entrants.

Les autres infos