Interview de Yves Nicolin : « Faire de Roanne la ville la plus dynamique».

Maire LR de Roanne. Yves Nicolin est aus­si pré­sident de la com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion. Il faut conseiller dépar­te­men­tal et dépu­té avant l’ins­ti­tu­tion du non cumul des man­dats. Il se pré­sente face à deux listes de gauche alors que le sus­pense reste entier sur la pré­sence d’une liste En marche.

Regrettez-vous de n’avoir pu convaincre vos col­lègues de la cou­ronne de créer une com­mune nouvelle ?

La ques­tion ne s’est jamais réel­le­ment posée. Une com­mune nou­velle doit avant tout être un pro­jet de ter­ri­toire qui per­met­trait de pla­cer la nou­velle ville de façon beau­coup plus stra­té­gique sur la scène régio­nale et natio­nale. Une ville de 70.000 habi­tants dis­pose d’un impact lar­ge­ment supé­rieur à celui de la somme de 6 com­munes plus petites. Avec les élus nous avons regar­dé ce qu’il avait été fait du côté d’Annecy ou de Thizy-les-Bourgs en invi­tant les pré­si­dents des Intercommunalités. Bien qu’Annecy soit de mon point de vue l’exemple à suivre, nous ne sommes pas allés plus loin dans la réflexion et le sujet n’a jamais été mis offi­ciel­le­ment à l’ordre du jour parce que je n’ai pas sen­ti d’adhésion réelle. Je sais que des com­munes rurales, à bout de souffle et de moyens finan­ciers, enga­ge­ront le pro­ces­sus au len­de­main des élec­tions. Il faut lais­ser le temps au temps.

 La réno­va­tion du centre-ville est bien avan­cée. Où en est votre agen­da sur le dossier ?

Le pro­jet Foch Sully, réa­li­sé à la demande des com­mer­çants du centre-ville, avance nor­ma­le­ment. Mais c’est un pro­jet hors normes qui prend le temps des grands pro­jets. Le tène­ment de 2ha a été entiè­re­ment acquis, démo­li et les pre­miers ter­ras­se­ments réa­li­sés. Au prin­temps s’en sui­vront les tra­vaux pré­pa­ra­toires à la réa­li­sa­tion du par­king, puis des com­merces, puis ceux des immeubles. Le ges­tion­naire de la rési­dence séniors et de l’hôtel est connu. Le Ninkasi a éga­le­ment confir­mé son arri­vée. Nous sommes actuel­le­ment en cours  de négo­cia­tion avec les enseignes ali­men­taires et nous com­men­çons la pré­com­mer­cia­li­sa­tion des boutiques.

 ‍Si vous êtes réélu, quel sera l’axe majeur de votre pro­chain mandat ?

Lors de la pré­sen­ta­tion du pro­jet à la presse et aux Roannais, j’ai annon­cé 4 prio­ri­tés qui n’ont pas de hié­rar­chie entre elles : le déve­lop­pe­ment éco­no­mique, l’écologie, le mieux vivre ensemble et la sécu­ri­té. Parallèlement, nous enga­ge­rons des pro­jets pour tous les roan­nais, quels que soient leur âge et leur condi­tion et dans tous les quar­tiers, tout cela sans aug­men­ter les impôts et en asso­ciant lar­ge­ment la popu­la­tion à nos actions. L’ambition que je porte avec mon équipe est de faire de Roanne la ville la plus dyna­mique de tout Auvergne-Rhône-Alpes dans sa caté­go­rie. Les bonnes nou­velles, notam­ment en matière éco­no­mique, nous prouvent que cela est possible.

Pat Françon

Les autres infos