Justice : Il appelle 10 000 fois son ex

« Je vais te tuer et t’exploser la cervelle » C’est par ces mot que Patrick écrit à son ex com­pagne. Des appels nuit et jour et de nom­breux mails et SMS. L’homme ne sup­por­t­ait pas la sépa­ra­tion.

Il voulait détru­ire la vie de sa vic­time. L’homme a appelé 10 000 fois son ex-femme en dix mois. Cela représente 33 appels télé­phoniques par jour. Avant l’audience au tri­bunal de Saint-Eti­enne cette semaine, l’ex mari lui envoie ce mail : « Prof­ite bien du con­trôle judi­ci­aire ». La prési­dente, Olivia Thiel bran­dit la copie du mail en regar­dant le prévenu. « Ceci est la preuve que vous n’en avez rien à foutre, mon­sieur ».

C’est une his­toire d’amour qui se finit, il y a deux enfants dans la famille et Patrick et sa com­pagne se sépar­ent, au départ, en bon terme. Et puis les choses s’enveniment. L’homme veut plus de nou­velles des enfants, de son ex-femme. Il insiste lour­de­ment avec de plus en plus d’appels chaque jour, et des SMS. « Par­fois il m’appelait 25 fois par jour, matin, midi, soir et même en plein milieu de la nuit indique la vic­time ».

« Le cinglé va te mon­tr­er ce que c’est qu’un cinglé », voilà le genre de mes­sage que son ex com­pagne a con­servé pour preuve. « Il deve­nait com­plète­ment fou » explique-t-elle.

Il l’agresse sur son lieu de tra­vail

Un jeu­di en plein été, Patrick arrive sur le lieu de tra­vail de la jeune femme, il tente de pénétr­er dans le bâti­ment lorsqu’elle s’approche.

Il tente de blo­quer la porte « j’ai eu la peur de ma vie » annonce-t-elle au tri­bunal. Il pren­dra la fuite après qu’elle l’asperge d’une bombe lacry­mogène. Elle explique en détail­sla scène de l’agression en san­glotant. Pour l’avocat de l’accusé « C’est un homme qui souf­fre ter­ri­ble­ment et qui n’a pas fait son deuil de la rela­tion amoureuse ».

Son avo­cat explique à la prési­dente que ce n’est pas en prison qu’il va s’en sor­tir « Et après, il recom­mencera à sa sor­tie de prison ? ».

Pour la prési­dente du tri­bunal de Saint-Eti­enne, Olivia Thiel, le mail envoyé la veille de l’audience a fait débor­der le vase. « Et 10 000 appels télé­phoniques en dix mois c’est inad­mis­si­ble » L’homme dormi­ra en prison et prend un an ferme avec man­dat de dépôt.



Les autres infos