La CGT Saint-Etienne dénonce les violences policières

Le Comité local CGT des Travailleurs Privés d’Emploi et Précaires de Saint-Étienne dénonce les violences policières lors des dernières manifestations des gilets jaunes et appelle à un rassemblement ce mardi à Saint-Etienne.

Dans son communiqué la CGT confirme un mépris décomplexé des ministres à la violence aveugle des forces de l’ordre, la terreur règne. « Encore une fois ce week-end, gaz et grenades ont plu sur Saint-Étienne. La violence policière ne semble que s’accroître de semaine en semaine, comme si elle était légitime », écrit le syndicat.

La CGT affirme que les travailleurs de France voient leurs conditions de vie diminuer drastiquement au nom d’un sacro-saint réalisme économique. Le Comité des Travailleurs Privés d’Emploi et Précaires de Saint-Étienne dénonce fermement la brutalité de la répression policière ici et dans toute la France.

Dans ce communiqué, il souhaite apporter tout son soutien aux deux manifestants du syndicat, arrêtés lors de la manifestation de ce samedi et ayant passé la nuit en garde à vue pour des motifs inventés de toutes pièces, d’après les dires de la CGT. La CGT conclut  : « nous ne nous laisserons pas impressionner et continuerons de lutter contre le vol organisé des droits, face à la police Pôle-Emploi ou au patronat ».

La CGT donne rendez-vous ce mardi 15 janvier 2019 à 13h devant la Direction Départementale de Pôle-Emploi au 59, rue des Aciéries.



Vous aimerez lire aussi