La CGT Saint-Etienne dénonce les vio­lences policières

Le Comité local CGT des Travailleurs Privés d’Emploi et Précaires de Saint-Étienne dénonce les vio­lences poli­cières lors des der­nières mani­fes­ta­tions des gilets jaunes et appelle à un ras­sem­ble­ment ce mar­di à Saint-Etienne.

Dans son com­mu­ni­qué la CGT confirme un mépris décom­plexé des ministres à la vio­lence aveugle des forces de l’ordre, la ter­reur règne. « Encore une fois ce week-end, gaz et gre­nades ont plu sur Saint-Étienne. La vio­lence poli­cière ne semble que s’accroître de semaine en semaine, comme si elle était légi­time », écrit le syndicat.

La CGT affirme que les tra­vailleurs de France voient leurs condi­tions de vie dimi­nuer dras­ti­que­ment au nom d’un sacro-saint réa­lisme éco­no­mique. Le Comité des Travailleurs Privés d’Emploi et Précaires de Saint-Étienne dénonce fer­me­ment la bru­ta­li­té de la répres­sion poli­cière ici et dans toute la France.

Dans ce com­mu­ni­qué, il sou­haite appor­ter tout son sou­tien aux deux mani­fes­tants du syn­di­cat, arrê­tés lors de la mani­fes­ta­tion de ce same­di et ayant pas­sé la nuit en garde à vue pour des motifs inven­tés de toutes pièces, d’après les dires de la CGT. La CGT conclut  : « nous ne nous lais­se­rons pas impres­sion­ner et conti­nue­rons de lut­ter contre le vol orga­ni­sé des droits, face à la police Pôle-Emploi ou au patronat ».

La CGT donne ren­dez-vous ce mar­di 15 jan­vier 2019 à 13h devant la Direction Départementale de Pôle-Emploi au 59, rue des Aciéries.



Les autres infos