La Loire va-t-elle passer en surveillance renforcée ?

Jean-Castex a officialisé les critères de sélection des départements sous surveillance renforcée. Il a fait cette annonce le 27 février. Olivier Véran prendra la parole ce jeudi 11 mars.

Dans la Loire, le taux d’incidence est 172,5 soit une baisse de 8,73%. La suspicion de variants sud-africains parmi les tests PCR est à 67,4%. Enfin dans la région, la proportion de patients atteints de la Covid-19 parmi les personnes hospitalisées en réanimation se situe à un niveau de 79,4% au 9 mars.

On peut noter que les variants britanniques, sud-africains et brésiliens sont plus présents que la première souche du coronavirus. La Haute-Loire a encore moins de 50% de suspicion de variants dans les tests PCR ciblés.

Le monde indique que : une étude anglaise publiée mercredi 10 mars, confirme les premières observations faites à la fin du mois de janvier. Le variant anglais est non seulement plus contagieux, mais aussi 64 % plus mortel que le coronavirus classique. Pour 1 000 cas détectés, il provoque 4,1 morts, contre 2,5 pour le coronavirus classique, concluent les auteurs de ces travaux publiés dans la revue British Medical Journal (BMJ). « Il y a une haute probabilité que le risque de mortalité soit augmenté par une infection [au variant anglais] », écrivent ces chercheurs des universités d’Exeter et de Bristol.

Les autres infos
Les autres infos