La mort du chasseur près de Bourg-Argental fait suite à un d’un problème de santé

Mercredi, le groupe de chasseurs était parti chasser le sanglier. Chacun est parti avec son chien. Le rendez-vous du retour avait été calé à 10h. Mais au moment de repartir, un chasseur manque à l’appel, son chien est arrivé seul avec sa laisse abimée. L’animal s’était détaché en mordant le cordon, et pas de trace de son maître.

Les pompiers ont très vite été alertés. La gendarmerie viendra elle aussi porter secours pour retrouver le chasseur absent. Un hélicoptère et une équipe cynophile sont sur place.

Des gendarmes en nombre pour retrouver l’homme

Ils seront une quinzaine de gendarmes à parcourir la nature. La soirée arrivant, les recherches ont dû être arrêtée avec la nuit tombant. 

Le lendemain matin, une vingtaine de personnes se présentent devant la gendarmerie. Les amis et les fils du chasseur sont là. « Ils voulaient tous le retrouver au plus vite, et vivant » nous explique un proche. Malheureusement, avec autant de personnes sur place, impossible pour les chiens de retrouver l’homme. « Le chien n’aurait pas réussi à sentir la personne disparue », nous explique-t-on. « Il faut laisser partir le chien et le laisser chercher, ne pas le perturber ». Ce jeudi, ils sont seize gendarmes en renfort venant de Nantua (Ain).

Deux heures après le début des recherches, les chiens découvrent un corps. C’est bien celui du chasseur disparu. Il est couché sur un petit chemin près de la rivière. La piste d’une mort suite à un problème de santé est mise en avant. Une autopsie sera tout de même réalisée pour confirmer. Le procureur de la république, David Charmatz annonce qu’une enquête judiciaire a été ouverte.

Donnez votre avis sur notre page Facebook



Vous aimerez lire aussi