L’agricultrice roannaise condamnée pour maltraitance animale

Une agricultrice roannaise était accusée d’avoir trainé son chien sur plusieurs centaines de mètres. Le chien avait été brûlé sur une grande partie du corps. Elle a été condamnée, la sanction est tombée hier.

« Ma fille m’a dit de continuer à rouler car le chien avait besoin d’exercice. »

Lors de l’audience, l’accusée aurait, selon nos confrères du Progrès, affirmé : « Ma fille m’a dit de continuer à rouler car le chien avait besoin d’exercice. C’est lorsque je n’ai plus aperçu le chien dans le rétro que je me suis arrêtée. »

Les faits qui s’étaient déroulés le 9 décembre dernier a choqué toute la population roannaise. Rapportée par une voisine, la scène est difficile à imaginer.

L’agricultrice a été condamnée à 10 mois de prison avec sursis et à des sanctions financières

Si l’accusée a plaidé la thèse de l’accident, elle n’a pas réussi à convaincre le tribunal judiciaire. Celui-ci a opté pour une peine de 10 mois de prison avec sursis, complétée notamment par une interdiction définitive de détenir un chien.

Elle devra également payer une amende de 1 000€ et verser près de 7 500€ aux associations luttant pour la protection des animaux qui s’étaient constituées parties civiles dans ce procès.

Outre ces sanctions, elle aura tout de même le droit de poursuivre son activité professionnelle d’agricultrice.

Les autres infos
Les autres infos