Le GHT Loire soli­daire de la Maternité du Gier

Le buzz autour de la mater­ni­té du Gier a fait son effet.

Suite au départ de trois gyné­co­logues-obs­té­tri­ciens d’ici fin 2018, le grou­pe­ment hos­pi­ta­lier de ter­ri­toire Loire et le CHU de Saint-Etienne ont assu­ré l’établissement et ses équipes de leur soli­da­ri­té et de leur sou­tien à l’égard des femmes enceintes et des pro­fes­sion­nels de la maternité.

Dans son com­mu­ni­qué, le CHT fait savoir que « dès l’annonce des dif­fi­cul­tés du centre hos­pi­ta­lier du Gier, une ren­contre entre les éta­blis­se­ments publics du ter­ri­toire sièges d’une mater­ni­té a été orga­ni­sée par Mr Galy, direc­teur géné­ral du CHU de Saint-Etienne. L’objectif était notam­ment de recen­ser les ren­forts pou­vant être pro­po­sés à l’équipe du CH du Gier afin de main­te­nir la conti­nui­té et la sécu­ri­té de la prise en charge des patientes ».

« L’équipe de gyné­co­lo­gie-obs­té­trique du CHU s’est orga­ni­sée pour pou­voir dou­bler le temps de mise à dis­po­si­tion de pra­ti­ciens au CH du Gier, et ce à comp­ter du 1er jan­vier : deux jour­nées par semaine seront ain­si assu­rées par un gyné­co­logue-obs­té­tri­cien du CHU jusqu’au 31 mars 2018. Huit périodes de garde seront éga­le­ment appor­tées par les équipes de l’hôpital Le Corbusier de Firminy ain­si que par celui d’Annonay ».

Le GHT Loire exprime « son sou­hait de voir les démarches menées par la gou­ver­nance du CH du Gier abou­tir afin que l’établissement puisse main­te­nir son acti­vi­té d’obstétrique ».

Les autres infos