Le Hard Seltzer pour mettre le panaché au placard !

Après le bubble tea, boisson phénomène de ces dernières années, la nouvelle tendance s’appelle le hard seltzer, que l’on trouvera à toutes les tables cet été.

Eau pétillante alcoolisée

Faible en calories, qui titre entre 4 et 6 degrés, elle a déjà conquis une bonne partie du globe. Avec une communication moderne et rafraichissante, elles représentent déjà 4 milliards de dollars en chiffres d’affaires. Ces marques ? White Claw et Truly. Aux Etats-Unis, elles se vendent souvent en canettes.

Une arrivée timide en France des hard seltzer

Sur 6 mois, les hard seltzer totalisent 250 000€ dont 100 000€ en avril, selon NielsenIQ. Ces ventes se concentrent surtout en proximité (30% du CA) et en Île-de-France (22% du CA).

“Le french hard de vivre”

Dès l’année dernière, des marques se sont lancées en France : Opéan, Natz et Fefe, avec des adaptations pour plaire aux Français. Bouteille en verre ou encore mention de l’alcool pour éviter la confusion.

Encore très peu connue, le groupe Coca-Cola vient de lancer Topo Chico, pour plaire aux plus jeunes, cherchant des goûts plus légers et en évitant le sucre.

 

Le Groupe Pernod Ricard vient aussi de lancer une gamme avec des goûts plus originaux, tels citron-gingembre-pamplemousse.

Tout comme le groupe Carrefour, qui lance Vybz à la framboise et au citron vert.

Le prix des hard seltzer assez élevés

Comme pour marquer sa différence avec la bière, les produits restent relativement chers : le pack 4x25cl de Vybz (Carrefour) est vendu à 4,99€ contre 9,20€ le pack 4x33cl pour Bewiz ou près de 20€ les 6x33cl pour Natz. Seul Topo Chico arrive à se positionner à peu près au même prix avec une canette 33cl vendue autour de 1,70€.

Les autres infos
Les autres infos