Le Monde dénonce « des traitements inhumains à l’hôpital de Saint-Etienne »

Le journal pointe du doigt le service de psychiatrie avec des méthodes d’accueil inadmissibles.

Le journal Le Monde explique dans son article que des patients étaient « stockés » dans les couloirs de l’établissement sur des brancards. Lors d’un contrôle en janvier 2018 du CGLPL (Contrôleur général des Lieux de Privation de Liberté), des patients qui devaient être soignés dans le service psychiatrie attendaient depuis trois à sept jours aux Urgences du CHU sans être lavés, ni changés et n’avaient pas accès à leur téléphone portable pour avertir leurs proches.

Publicités

Le Monde explique que « les patients lors du contrôle faisaient l’objet de contentions au niveau des pieds et d’une ou des deux mains ».

Adeline Hazan qui gère le CGLP, a accentué les inspections en France dans les établissements pénitentiaires, les lieux de privation de liberté que sont les hôpitaux psychiatriques. L’objectif d Adeline Hazan est que chaque établissement soit visité au moins une fois par an d’ici la fin de son mandat, en 2020.

Lire l’article complet du journal Le Monde sur les services psychiatriques de Saint-Etienne  ICI

©Photo Phillipe Merle