Le Monde dénonce « des trai­te­ments inhu­mains à l’hôpital de Saint-Etienne »

Le jour­nal pointe du doigt le ser­vice de psy­chia­trie avec des méthodes d’accueil inadmissibles.

Le jour­nal Le Monde explique dans son article que des patients étaient « sto­ckés » dans les cou­loirs de l’établissement sur des bran­cards. Lors d’un contrôle en jan­vier 2018 du CGLPL (Contrôleur géné­ral des Lieux de Privation de Liberté), des patients qui devaient être soi­gnés dans le ser­vice psy­chia­trie atten­daient depuis trois à sept jours aux Urgences du CHU sans être lavés, ni chan­gés et n’avaient pas accès à leur télé­phone por­table pour aver­tir leurs proches.

Le Monde explique que « les patients lors du contrôle fai­saient l’objet de conten­tions au niveau des pieds et d’une ou des deux mains ».

Adeline Hazan qui gère le CGLP, a accen­tué les ins­pec­tions en France dans les éta­blis­se­ments péni­ten­tiaires, les lieux de pri­va­tion de liber­té que sont les hôpi­taux psy­chia­triques. L’objectif d Adeline Hazan est que chaque éta­blis­se­ment soit visi­té au moins une fois par an d’ici la fin de son man­dat, en 2020.

Lire l’article com­plet du jour­nal Le Monde sur les ser­vices psy­chia­triques de Saint-Etienne  ICI

©Photo Phillipe Merle



Les autres infos