Les jeunes Verts ne sont pas encore mûrs

Le centre de for­ma­tion de l’ASSE, qui n’a pas pro­duit énor­mé­ment de joueurs confir­més ces der­nières années, voit éclore plu­sieurs élé­ments pro­met­teurs, qui s’im­posent déjà dans les sélec­tions de jeunes en équipe de France… avant de taper à la porte des pros chez les Verts ?

À 19h ce ven­dre­di, l’é­quipe de France U18 affronte l’Ecosse, en ami­cal. Le groupe tri­co­lore, com­po­sé par le sélec­tion­neur Jean-Luc Vannuchi, com­porte quatre Stéphanois, dont deux font par­tie des cadres : Bilal Benkhedim, élu meilleur joueur du tour­noi inter­na­tio­nal de Limoges le mois der­nier, et William Saliba, capi­taine des Bleuets déjà appa­ru à deux reprises avec les pros de l’ASSE cette sai­son. Tous deux âgés de 17 ans, ils font par­tie, avec Stefan Bajic (éga­le­ment convo­qué en EdF U18) ou encore Charles Abi (18 ans), d’une nou­velle géné­ra­tion de talents émer­gents à l’Etrat, le centre de for­ma­tion des Verts, qui n’a­vait plus sor­ti de tels poten­tiels depuis un bon moment.

Ces der­nières années, le club du Forez a pré­fé­ré miser sur des joueurs expé­ri­men­tés du cham­pion­nat de France et cette stra­té­gie a atteint son paroxysme, cette sai­son. Selon une étude du CIES, la moyenne d’âge des joueurs uti­li­sés par Jean-Louis Gasset en 2018–2019 est de 28,70 ans, soit la plus éle­vée en Ligue 1 et la cin­quième plus forte en Europe (seuls les effec­tifs de Watford, de la Juventus, de Parme et du Chievo sont plus vieux). Lors du der­nier match (défaite 3–1 à Lille), Saliba était le seul joueur titu­laire à avoir moins de 24 ans.

“C’est le choix du résul­tat immé­diat”, ana­lyse Elie Baup dans les colonnes du Progrès“Il n’y a pas de pers­pec­tive, de pro­jec­tion à court ou à moyen terme. Ça cor­res­pond peut-être aus­si à l’i­dée de vente du club, de le reva­lo­ri­ser à tra­vers une qua­li­fi­ca­tion en Ligue Europa ou en Ligue des Champions. Le risque, il est de se rater”, pré­vient l’an­cien entraî­neur des Verts (entre 2004 et 2006). Et les jeunes dans tout ça ? “C’est une stra­té­gie qui ne t’empêche pas d’in­cor­po­rer des jeunes”, pour­suit Baup. “Paris le fait bien. Mais il faut qu’ils aient le poten­tiel.” Saliba, Benkhedim, Bajic et consort l’ont. Mais à l’ex­cep­tion du pre­mier, les jeunes Verts ne sont peut-être pas encore assez mûrs…

Les autres infos