Les Ligériens ont consommé plus de glaces pendant le confinement : plus de 30%

Les glaces comme les sucreries sont syn­onyme de récon­fort. Lorsque les français ont des soucis, une glace et ça repart. Pen­dant le con­fine­ment, le moral des Ligériens était en berne. Pour ren­dre le sourire aux familles, les stéphanois ont acheté plus de glaces qu’à l’accoutumée.

80% des Français en con­somme ! Et pour cause, la glace est le dessert préféré des Français même si sa con­som­ma­tion varie con­sid­érable­ment d’une année sur l’autre, en fonc­tion des con­di­tions météorologiques. Mais pen­dant le con­fine­ment, les habi­tants de la Loire en ont con­som­mé bien plus que sur le reste de l’année. Une aug­men­ta­tion de 30% (Source LSA).

 En vol­ume, le marché de la con­som­ma­tion à domi­cile est dom­iné par les spé­cial­ités indi­vidu­elles à 55% (cônes, bâton­nets, etc.) et par les sor­bets et glaces en vrac à 36%, le reste étant con­sti­tué de spé­cial­ités (bûch­es de Noël, etc).

A lire aus­si : Enquête : ces apparte­ments stéphanois dédiés à la pros­ti­tu­tion 

Selon nos Con­frère de LSA, « de manière générale, les mar­ques ont vécu une sai­son plutôt respectable et cha­cun a gardé ses posi­tions. Les choix stratégiques avaient donc déjà été faits avant la crise san­i­taire. Et cette année, les grands groupes ont mis le curseur sur l’innovation. « Durant l’été 2019, nous avons lancé une quin­zaine d’innovations qui ont généré env­i­ron 10 % du chiffre d’affaires. Nous abor­dons 2020 avec deux axes majeurs : la gour­man­dise d’un côté, le respect de l’environnement, de la san­té, l’engagement social de l’autre.», explique Jérôme Nou­veau, directeur de la caté­gorie glaces chez Unilever France. Le leader de la caté­gorie active donc cette carte avec la référence Mag­num Ruby, dotée d’un enrobage au choco­lat rose pour les bâton­nets et minibâ­ton­nets. Après le noir, le lait et le blanc, voici un nou­v­el ingré­di­ent, qui provient d’Équateur, du Brésil et de Côte d’Ivoire. « Il y a eu un pré lance­ment en Turquie qui a con­nu un très grand suc­cès », pré­cise Jérôme Nou­veau. Chez Ben & Jerry’s, la référence Cone Togeth­er, en hom­mage aux Bea­t­les, qui véhicule un mes­sage de rassem­ble­ment et d’unité, arrive sur le marché. Par ailleurs, tou­jours pour cette mar­que, Unilever s’associe avec Net­flix pour le pro­duit Net­flix & Chilll’d, à con­som­mer devant la télévi­sion évidem­ment ».

La sélec­tion des glaces de l’été à con­som­mer au soleil dans la Loire

L’ultra-gourmandise au menu

Par­mi les nou­velles propo­si­tions de l’été, on note une envie de gour­man­dise extrême comme chez Amor­i­no avec la glace aux cac­ahuètes gril­lées, ultra-crémeuse et addic­tive, Grom avec une propo­si­tion à la pâte à tartin­er, ou encore Car­refour avec une nou­velle col­lec­tion inspirée des saveurs US. Men­tion très bien pour La Fab­rique Givrée avec leur « cône du chef » mélange entre un cor­net à la farine de châ­taigne, dif­férents par­fums de glace, un cœur coulant (caramel, pral­iné, coulis de fruit ou choco­lat), et des inclu­sions craquantes (entre autres).

A lire aus­si : Dépenser moins ? Nos con­seils à Saint-Eti­enne 

La planète avant tout

En grande dis­tri­b­u­tion, le ton est don­né : rem­plac­er les clas­siques bacs en plas­tiques par des propo­si­tions car­ton­nées recy­clables. Une nou­velle façon de tra­vailler et d’empaqueter leurs délices givrés pro­posés par E.Leclerc et Carte d’Or. Le sourc­ing des ingré­di­ents est aus­si un engage­ment fort pour la Mai­son Alpérel. Quant au bio, il s’installe de plus en plus dans les références glacées mis­es en vente.

L’originalité au menu

Si les par­fums clas­siques sont tou­jours pro­posés par les glac­i­ers et la grande dis­tri­b­u­tion, d’autres références s’insinuent petit à petit en rayons pour faire sor­tir les con­som­ma­teurs des sen­tiers bat­tus. Oui, la vanille, c’est bon, mais ce n’est pas l’unique saveur givrée du marché ! Hon­nête­ment quand on voit des propo­si­tions au basil­ic frais (Thiri­et), à la liqueur St-Ger­main (Hugo & Vic­tor), ou encore à la man­darine-vanille (Picard), ça donne envie.

Les autres infos