Les Ligériens ont consommé plus de glaces pendant le confinement : plus de 30%

0 Partages

Les glaces comme les sucreries sont synonyme de réconfort. Lorsque les français ont des soucis, une glace et ça repart. Pendant le confinement, le moral des Ligériens était en berne. Pour rendre le sourire aux familles, les stéphanois ont acheté plus de glaces qu’à l’accoutumée.

80% des Français en consomme ! Et pour cause, la glace est le dessert préféré des Français même si sa consommation varie considérablement d’une année sur l’autre, en fonction des conditions météorologiques. Mais pendant le confinement, les habitants de la Loire en ont consommé bien plus que sur le reste de l’année. Une augmentation de 30% (Source LSA).

 En volume, le marché de la consommation à domicile est dominé par les spécialités individuelles à 55% (cônes, bâtonnets, etc.) et par les sorbets et glaces en vrac à 36%, le reste étant constitué de spécialités (bûches de Noël, etc).

A lire aussi : Enquête : ces appartements stéphanois dédiés à la prostitution 

Selon nos Confrère de LSA, « de manière générale, les marques ont vécu une saison plutôt respectable et chacun a gardé ses positions. Les choix stratégiques avaient donc déjà été faits avant la crise sanitaire. Et cette année, les grands groupes ont mis le curseur sur l’innovation. « Durant l’été 2019, nous avons lancé une quinzaine d’innovations qui ont généré environ 10 % du chiffre d’affaires. Nous abordons 2020 avec deux axes majeurs : la gourmandise d’un côté, le respect de l’environnement, de la santé, l’engagement social de l’autre.», explique Jérôme Nouveau, directeur de la catégorie glaces chez Unilever France. Le leader de la catégorie active donc cette carte avec la référence Magnum Ruby, dotée d’un enrobage au chocolat rose pour les bâtonnets et minibâtonnets. Après le noir, le lait et le blanc, voici un nouvel ingrédient, qui provient d’Équateur, du Brésil et de Côte d’Ivoire. « Il y a eu un pré lancement en Turquie qui a connu un très grand succès », précise Jérôme Nouveau. Chez Ben & Jerry’s, la référence Cone Together, en hommage aux Beatles, qui véhicule un message de rassemblement et d’unité, arrive sur le marché. Par ailleurs, toujours pour cette marque, Unilever s’associe avec Netflix pour le produit Netflix & Chilll’d, à consommer devant la télévision évidemment ».

La sélection des glaces de l’été à consommer au soleil dans la Loire

L’ultra-gourmandise au menu

Parmi les nouvelles propositions de l’été, on note une envie de gourmandise extrême comme chez Amorino avec la glace aux cacahuètes grillées, ultra-crémeuse et addictive, Grom avec une proposition à la pâte à tartiner, ou encore Carrefour avec une nouvelle collection inspirée des saveurs US. Mention très bien pour La Fabrique Givrée avec leur « cône du chef » mélange entre un cornet à la farine de châtaigne, différents parfums de glace, un cœur coulant (caramel, praliné, coulis de fruit ou chocolat), et des inclusions craquantes (entre autres).

A lire aussi : Dépenser moins ? Nos conseils à Saint-Etienne 

La planète avant tout

En grande distribution, le ton est donné : remplacer les classiques bacs en plastiques par des propositions cartonnées recyclables. Une nouvelle façon de travailler et d’empaqueter leurs délices givrés proposés par E.Leclerc et Carte d’Or. Le sourcing des ingrédients est aussi un engagement fort pour la Maison Alpérel. Quant au bio, il s’installe de plus en plus dans les références glacées mises en vente.

L’originalité au menu

Si les parfums classiques sont toujours proposés par les glaciers et la grande distribution, d’autres références s’insinuent petit à petit en rayons pour faire sortir les consommateurs des sentiers battus. Oui, la vanille, c’est bon, mais ce n’est pas l’unique saveur givrée du marché ! Honnêtement quand on voit des propositions au basilic frais (Thiriet), à la liqueur St-Germain (Hugo & Victor), ou encore à la mandarine-vanille (Picard), ça donne envie.

Les autres infos