Les morts à l’hô­pi­tal qui ne sont pas pas­sés par la réanimation

Pourquoi une une majo­ri­té des morts du Covid-19 à l’hô­pi­tal ne sont jamais pas­sés par la réanimation ?

Voici une ques­tion inté­res­sante. C’est Libération qui débloque la réponse. C’est une sta­tis­tique contre-intui­tive. Alors que dans les médias et pour le grand public, les cas graves de Covid-19 sont sys­té­ma­ti­que­ment assi­mi­lés à la réani­ma­tion, la grande majo­ri­té des per­sonnes décé­dées du Covid-19 à l’hôpital ne sont, en réa­li­té, jamais pas­sées par les soins critiques.

par­mi les décès, près des trois quarts (73%) des per­sonnes n’étaient jamais pas­sées par les soins cri­tiques, mais uni­que­ment par une hos­pi­ta­li­sa­tion conven­tion­nelle (avec ou sans pas­sage préa­lable par les urgences). Ainsi, 15% sont décé­dées après une hos­pi­ta­li­sa­tion en soins cri­tiques seule (avec ou sans pas­sage préa­lable par les urgences), et 11% sont décé­dées après une hos­pi­ta­li­sa­tion conven­tion­nelle puis en soins cri­tiques (avec ou sans pas­sage préa­lable par les urgences). 

Voici un gra­phique sur les prin­ci­paux par­cours d’hospitalisation des patients décédés.

Les per­sonnes âgées peu admises en soins critiques

Il est notable que la part de patients hos­pi­ta­li­sés pas­sés en soin cri­tique chute dras­ti­que­ment à par­tir de 75 ans. «Ceci peut notam­ment être dû,expliquent les deux autrices, aux pra­tiques médi­cales, car la ventilation/intubation pré­sente des risques éle­vés pour les plus âgés.»

Ainsi, les 75 ans ou plus repré­sen­taient res­pec­ti­ve­ment 43% des hos­pi­ta­li­sa­tions, 68% des décès, mais seule­ment 20% des hos­pi­ta­li­sa­tions en soins critiques. 

Source : Libération

Les autres infos