Les morts à l’hôpital qui ne sont pas passés par la réanimation

Pourquoi une une majorité des morts du Covid-19 à l’hôpital ne sont jamais passés par la réanimation ?

Voici une question intéressante. C’est Libération qui débloque la réponse. C’est une statistique contre-intuitive. Alors que dans les médias et pour le grand public, les cas graves de Covid-19 sont systématiquement assimilés à la réanimation, la grande majorité des personnes décédées du Covid-19 à l’hôpital ne sont, en réalité, jamais passées par les soins critiques.

parmi les décès, près des trois quarts (73%) des personnes n’étaient jamais passées par les soins critiques, mais uniquement par une hospitalisation conventionnelle (avec ou sans passage préalable par les urgences). Ainsi, 15% sont décédées après une hospitalisation en soins critiques seule (avec ou sans passage préalable par les urgences), et 11% sont décédées après une hospitalisation conventionnelle puis en soins critiques (avec ou sans passage préalable par les urgences). 

Voici un graphique sur les principaux parcours d’hospitalisation des patients décédés.

Les personnes âgées peu admises en soins critiques

Il est notable que la part de patients hospitalisés passés en soin critique chute drastiquement à partir de 75 ans. «Ceci peut notamment être dû,expliquent les deux autrices, aux pratiques médicales, car la ventilation/intubation présente des risques élevés pour les plus âgés.»

Ainsi, les 75 ans ou plus représentaient respectivement 43% des hospitalisations, 68% des décès, mais seulement 20% des hospitalisations en soins critiques. 

Source : Libération

Les autres infos
Les autres infos