Les Verts pré­parent les matchs contre Lille et Marseille

L’ASSE est entrée dans son cham­pion­nat assez timi­de­ment avec une vic­toire labo­rieuse à Dijon (2–1) et un nul arra­ché à Geoffroy-Guichard contre Brest (1–1). Et son pro­gramme se corse avec deux dépla­ce­ments en quatre jours à Lille et à Marseille.



Ghislain Printant avait dit à l’issue du stage en Angleterre que l’ASSE n’était pas prête pour débu­ter la sai­son et cela s’est res­sen­tie. A Dijon, le suc­ces­seur de Jean-Louis Gasset avait fait le pari de lan­cer dans le grain bain cinq recrues, plus Wahbi Khazri qui reven­bait juste de vacances. Un pari gagnant puisque les Verts se sont impo­sés en Bourgogne, tant bien que mal, grâce à leur belle entame (2–0 au bout de 12 minutes). Mais contre Brest, le même onze a été recon­duit, inté­gra­le­ment, et là, les choses se sont net­te­ment moins bien pas­sées. Jean-Eudes Aholou s’est bles­sé et l’ASSE, com­plè­te­ment désor­ga­ni­sée en fin de pre­mière période, a fini par prendre un but, puis par éga­li­ser à dix minutes de la fin de la ren­contre grâce à Denis Bouanga, son atta­quant le plus remuant.

Khazri doit une revanche, Kolo et Cabaye en renforts

Pour ses retrou­vailles avec Geoffroy-Guichard, quit­té en mai sur un 3–0 contre Nice, on pou­vait rêver mieux. Des sif­flets sont même des­cen­dus des tri­bunes à la mi-temps, puis lors du rem­pla­ce­ment de Khazri, cha­hu­té par le Chaudron. Aligné en pointe, le Tunisien est pas­sé à côté de son match. Mais il n’est pas le seul dans ce cas. Derrière, Harold Moukoudi a eu beau­coup de déchet aux côtés d’un Loïc Perrin qui a dû rat­tra­pé pas mal de coups. Et au milieu, Yann M’Vila, posi­tion­né très bas, n’a pas eu son ren­de­ment habi­tuel, ce qui n’a pas faci­li­té l’entrée en jeu de Zaydou Youssouf, per­du sur le ter­rain, alors que Ryad Boudebouz n’a pas su prendre le jeu à son compte. Pas facile d’exister dans ce contexte, pour les atta­quants, mais Bouanga a sau­vé les meubles en éga­li­sant, évi­tant sur le fil une défaite qui aurait fait tâche face au pro­mu brestois.

Vers une défense à cinq ?

Depuis, les Verts ont eu dix jours pour peau­fi­ner les réglages. Printant leur a d’abord accor­dé deux jours de repos lun­di et mar­di der­niers, avant d’intégrer Timothée Kolodziejczak le jeu­di. Avec l’arrivée de Yohan Cabaye, le retour enfin acté du défen­seur, éri­gé en prio­ri­té par Printant, va offrir plus de liber­té tac­tique au tech­ni­cien. Et peut-être lui per­mettre de bas­cu­ler vers une défense à cinq lors des deux dépla­ce­ments à venir, à Lille et à Marseille, où une oppo­si­tion supé­rieure aux Dijonnais et aux Brestois attend les Verts, sur deux ter­rains où l’ASSE n’a pas vrai­ment l’habitude de rame­ner des points depuis quelques sai­sons : cela fait 16 ans qu’elle n’a pas gagné à Lille, et 40 ans qu’elle ne s’est pas impo­sée à Marseille. Devant, le duo Khazri-Bouanga pour­rait être ali­gné, avec Boudebouz en sou­tien, même si Romain Hamouma pos­tule lui aus­si, en atten­dant l’arrivée du 11e et der­nier ren­fort esti­val atten­du par Printant.



Les autres infos