L’humoriste sté­pha­nois Jason Chicandier à l’affiche du pro­chain Asterix 

Dévoilé au compte-goutte sur les réseaux sociaux res­pec­tifs de cha­cun des comé­diens ce ven­dre­di matin, le cas­ting du futur Astérix est impres­sion­nant. Aux côtés de Guillaume Canet (Astérix) et Marion Cotillard (Cléopâtre) trô­ne­ra l’irréductible sté­pha­nois Chicandier dans le rôle d’Ordralfabétix.

Guillaume Canet en Astérix et Gilles Lellouche en Obélix

À quelques jours du début de son tour­nage par le réa­li­sa­teur et acteur Guillaume Canet, le 5e opus des aven­tures d’Astérix inti­tu­lé « Astérix et Obélix : l’Empire du Milieu » pro­met d’être comique si l’on en croit son cas­ting XXL ! Autour du nou­veau tan­dem Guillaume Canet en Astérix et Gilles Lellouche en Obélix, on retrou­ve­ra, entre autres, Vincent Cassel (Jules César), Marion Cotillard, Angèle (Falbala), les YouTubers McFly et Carlito dans le rôle de Radius et Cubitus tan­dis que la star du foot Zlatan Ibrahimović incar­ne­ra Antivirus.

 

Et par­mi ces poids lourds du rire, le Stéphanois Chicandier fera par­tie de l’aventure et incar­ne­ra le pois­son­nier du vil­lage gau­lois Ordralfabétix. Il l’a d’ailleurs annon­cé dans un tweet tout frais (comme son poisson).

Un acteur de Saint-Etienne

Ce Stéphanois de 41 ans, ancien notaire deve­nu humo­riste, est mon­té sur les planches en 2019 réa­li­sant le rêve qu’il a depuis ses 12 ans. Il incarne un per­son­nage de « bon vivant », « beauf décom­plexé » et sans prise de tête, (légè­re­ment) alcoo­lique infi­dèle et lour­dingue se défi­nis­sant lui-même comme le « George Clooney de la raclette ». Adorant le fro­mage pas raf­fi­né, mais bien affi­né, le rouge pour cou­leur et bois­son pré­fé­rées, il joue­ra en avril pro­chain le pois­son­nier de l’irréductible vil­lage de Gaulois assié­gé par les Romains de Babaorum (son des­sert pré­fé­ré peut-être ?).

Rôle par­fait donc pour cet ama­teur de « bonne bouffe ». Ce qui est sûr, c’est qu’on a hâte de retrou­ver dans ce pro­chain volet le plus sté­pha­nois de tous les Gaulois, un bon vac­cin contre la moro­si­té à n’en pas douter.

Julien Chatain.

©Photo Twitter.

Les autres infos
Les autres infos