Lionel Saugues souhaite un plan d’actions en faveur de la Galerie Dorian

L’ex élu de Saint-Etienne chargé du commerce évoque les difficultés financières de la Grande Récré.

La galerie Dorian devient de plus en plus un spectre dans le centre-ville de Saint-Etienne. L’étage, autrefois occupé par la Fnac, est vide et aucun commerce n’est venu remplacer la grande surface de produits culturels et high-tech. Lionel Saugues explique dans son plan de relance qu’il faut trouver « une ou deux locomotives commerciales en ciblant quelques secteurs d’activités prioritaires : décoration, petit bricolage, prêt à porter ou encore alimentaire. »

La presse nationale a dernièrement annoncé que La Grande Récré avait une dette de 105 millions d’euros. Le magasin de jouets de Saint-Etienne a signé un nouveau bail dans la Galerie Dorian mais celle-ci précise que la boutique peut partir quand elle veut. Cela n’est pas de bon augure pour l’avenir. Lionel Saugues indique qu’il faut relancer durablement cette galerie. La collectivité doit « réaménager enfin cette verrue que constitue l’îlot “Eden” ». Le cinéma L’Eden est fermé depuis avril 2003. Depuis la fermeture il y à 15 ans, personne n’a repris le bâtiment laissé à l’abandon. A noter aussi que le bar-tabac-presse « Le Purple » a également fermé boutique dans le quartier.

Une galerie faible face au futur Steel

Aujourd’hui, quelques espaces de la galerie animent tout de même le lieu. Le Mary’s Coffee Shop qui continue de faire un bon chiffre d’affaires, la boutique des Editions Lyson où son dirigeant Léandro De Carvalho y propose des animations tous les samedis après-midi.

Bien que quelques commerçants tiennent le coup, Lionel Saugues, s’inquiète du devenir de la Galerie Dorian face aux titans comme Géant Casino à Monthieu et le futur centre commercial Steel dans le secteur de Pont de l’Ane.

Lisez le billet de Lionel Saugues sur son blog ICI.