Lionel Saugues sou­haite un plan d’actions en faveur de la Galerie Dorian

L’ex élu de Saint-Etienne char­gé du com­merce évoque les dif­fi­cul­tés finan­cières de la Grande Récré.

La gale­rie Dorian devient de plus en plus un spectre dans le centre-ville de Saint-Etienne. L’étage, autre­fois occu­pé par la Fnac, est vide et aucun com­merce n’est venu rem­pla­cer la grande sur­face de pro­duits cultu­rels et high-tech. Lionel Saugues explique dans son plan de relance qu’il faut trou­ver « une ou deux loco­mo­tives com­mer­ciales en ciblant quelques sec­teurs d’ac­ti­vi­tés prio­ri­taires : déco­ra­tion, petit bri­co­lage, prêt à por­ter ou encore alimentaire. »

La presse natio­nale a der­niè­re­ment annon­cé que La Grande Récré avait une dette de 105 mil­lions d’euros. Le maga­sin de jouets de Saint-Etienne a signé un nou­veau bail dans la Galerie Dorian mais celle-ci pré­cise que la bou­tique peut par­tir quand elle veut. Cela n’est pas de bon augure pour l’avenir. Lionel Saugues indique qu’il faut relan­cer dura­ble­ment cette gale­rie. La col­lec­ti­vi­té doit « réamé­na­ger enfin cette ver­rue que consti­tue l’î­lot “Eden” ». Le ciné­ma L’Eden est fer­mé depuis avril 2003. Depuis la fer­me­ture il y à 15 ans, per­sonne n’a repris le bâti­ment lais­sé à l’abandon. A noter aus­si que le bar-tabac-presse « Le Purple » a éga­le­ment fer­mé bou­tique dans le quartier.

Une gale­rie faible face au futur Steel

Aujourd’hui, quelques espaces de la gale­rie animent tout de même le lieu. Le Mary’s Coffee Shop qui conti­nue de faire un bon chiffre d’affaires, la bou­tique des Editions Lyson où son diri­geant Léandro De Carvalho y pro­pose des ani­ma­tions tous les same­dis après-midi.

Bien que quelques com­mer­çants tiennent le coup, Lionel Saugues, s’inquiète du deve­nir de la Galerie Dorian face aux titans comme Géant Casino à Monthieu et le futur centre com­mer­cial Steel dans le sec­teur de Pont de l’Ane.

Lisez le billet de Lionel Saugues sur son blog ICI.



Les autres infos