Loi anti-cas­seurs : le dépu­té Régis Juanico dit non !

Mardi, l’assemblée natio­nale a voté la pro­po­si­tion de la loi anti-cas­seurs. 50 dépu­tés La République en Marche se sont abs­te­nus. Le dépu­té Régis Juanico a voté contre cette pro­po­si­tion de loi.

Dans un com­mu­ni­qué de presse, le dépu­té Juanico s’explique : “Nouvelle attaque de l’exécutif contre les liber­tés fon­da­men­tales, ce texte per­met aux Préfets de pri­ver sans déci­sion judi­ciaire des citoyens du droit de mani­fes­ter, ins­crit dans l’article 10 de la Constitution. Comme les Préfets sont sous l’au­to­ri­té du Gouvernement, c’est in fine le Gouvernement qui déci­de­ra uni­la­té­ra­le­ment qui peut ou non mani­fes­ter. Il existe déjà dans la loi du 14 mars 2010 un délit incri­mi­nant « les actes pré­pa­ra­toires à la com­mis­sion en réunion de faits de vio­lence ou de dégra­da­tions dans le cadre d’une mani­fes­ta­tion ». Il per­met d’empêcher les actes délic­tueux des cas­seurs, sous le contrôle de l’autorité judi­ciaire. Inutile dans les faits, cette nou­velle dis­po­si­tion n’est donc qu’une étape de plus dans la dérive auto­ri­ta­riste qu’insuffle depuis 18 mois Emmanuel Macron”, annonce Régis Juanico.



Les autres infos