Loire : escro­que­rie de 2,5 mil­lions d’euros

L’escroquerie était basée à Lorette mais rayon­nait sur une grande par­tie de la France.
La police a pris dans ses filets un réseau de huit socié­tés qui devaient à l’Etat plus de 2,5 mil­lions d’euros. Les entre­prises n’apparaissaient nulle part et les poli­ciers ont eu bien du mal à remon­ter sur l’équipe dirigeante.

A Lorette, au siège, c’est une pseu­do entre­prise de voi­tures qui aurait gagné « au black » plus de 40 000 euros en fai­sant des décla­ra­tions de chô­mage. 7 autres asso­ciés basés dans le sud-est de la France pro­fi­taient des aides de l’Etat.

Trois inter­pel­la­tions ont été effec­tuées dans la Loire et en Isère. 4 sus­pects sont arrê­tés. L’argent par­tait à Hong-kong pour être caché. En plus de cette escro­que­rie, les mal­fai­teurs auraient aus­si deman­dé 3,4 mil­lions d’euros sup­plé­men­taires de chô­mage à Pôle-Emploi. Et dire que des per­sonnes font des demandes de RSA juste pour sur­vivre ! La jus­tice ne devrait pas par­don­ner cette escroquerie.

Les autres infos