Loire : la police n’accepte plus : “la police n’est ni vio­lente ni raciste”

Dans notre dépar­te­ment, le syn­di­cat Alliance sou­tient les poli­ciers de Saint-Étienne et de la métro­pole. Plus de 20 d’entre eux ont déjà fait savoir qu’ils sou­haitent une rup­ture conven­tion­nelle. Les agents n’ont pas appré­cié le dis­cours de Emmanuel Macron à BRUT le 4 décembre der­nier. Pour Sylvia Vaudou, la secré­taire dépar­te­men­tale Alliance Police.

Il s’a­git d’une démarche qui doit aler­ter nos poli­tiques, la police n’est ni vio­lente ni raciste et on n’excepte pas les dires du pré­sident Macron. On demande la pré­somp­tion d’innocence pour la police comme pour chaque citoyen ».

Les autres infos