Loire : la police n’accepte plus : “la police n’est ni violente ni raciste”

Dans notre département, le syndicat Alliance soutient les policiers de Saint-Étienne et de la métropole. Plus de 20 d’entre eux ont déjà fait savoir qu’ils souhaitent une rupture conventionnelle. Les agents n’ont pas apprécié le discours de Emmanuel Macron à BRUT le 4 décembre dernier. Pour Sylvia Vaudou, la secrétaire départementale Alliance Police.

Il s’agit d’une démarche qui doit alerter nos politiques, la police n’est ni violente ni raciste et on n’excepte pas les dires du président Macron. On demande la présomption d’innocence pour la police comme pour chaque citoyen ».

Les autres infos
Les autres infos