Loire : Rencontre avec les dépu­tés LREM

Des mesures qui passent mal chez cer­tains électeurs.

Hausse des APL, hausse de la CSG, la fin de l’ISF, fin des contrats aidés. « Ce sont des déci­sions dif­fi­ciles » indique Jean-Michel Mis, « Mais ils sont liés avec des bud­gets pré­cé­dents de François Hollande qui pro­met­tait des mesures qui n’étaient pas financées ».

Le dépu­té de la 2eme cir­cons­crip­tion de Saint-Etienne pro­met que le bud­get 2018 est basé sur des sujets forts « l’éducation, la sécu­ri­té et la justice ».

Nathalie Sarles, la dépu­tée de la 5eme cir­cons­crip­tion du Roannais annonce que cette poli­tique « fera bais­ser les dettes publiques et les pré­lè­ve­ments obli­ga­toires ». Elle ajoute que « Emmanuel Macron n’est pas le pré­sident des riches ».

Valéria Faure-Muntian, dépu­té de la 3eme cir­cons­crip­tion du Gier met en avant la baisse des charges pour les entre­prises, la réforme de la for­ma­tion et la tran­si­tion énergétique.

Sur le bud­get au niveau local : à noter le dou­ble­ment du bud­get de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) qui va per­mettre de réno­ver des quar­tiers de Saint-Etienne et Roanne.

Concernant l’A45, il fau­dra attendre la fin des assises de la mobi­li­té pour avoir plus de réponses sur l’arrivée de cette auto­route qui relie­ra Saint-Etienne à Lyon.

Les autres infos