Loire : va-t-on vers le port à la ren­trée en huis clos ? Explication

Dans la Loire, à Saint-Étienne, cer­tains maga­sins demandent le port du masque, l’utilisation du gel hydro­al­coo­lique. Dans les trans­ports en com­mun, on ne se déplace pas sans le masque sur le visage. Il est inter­dit de voya­ger sans. Mais com­bien de temps cela va-t-il durer ? Des méde­cins plaident pour rendre le masque obli­ga­toire dans les lieux publics fer­més encore pour longtemps.

Des masques obli­ga­toires dans les concerts dans la Loire

Jean Castex l’a répé­té dans son dis­cours le 12 juillet. « Il fau­dra por­ter le masque pen­dant long­temps encore ». En sep­tembre et cer­tai­ne­ment aus­si l’hiver pro­chain. La covid est encore dans notre quotidien.

Est-ce que la recom­man­da­tion du masque doit deve­nir demain une obli­ga­tion ? « Cela fait l’ob­jet d’une dis­cus­sion », a‑t-il décla­ré à France Info.

Cela veut dire qu’on va devoir por­ter le masque encore de nom­breux mois dans la Loire et ailleurs. Et pour le concert à Saint-Étienne ? Au Zénith ? Au Fil ? À l’Opéra ? Eh bien oui, mal­gré la cha­leur des salles. Certainement le visage cou­vert lors des spec­tacles. On attend de nou­velles ins­truc­tions du gou­ver­ne­ment. On lˋa vu dans les pre­mières repré­sen­ta­tions de la Comédie de Saint-Étienne début juillet. La salle était pleine, mais inter­dic­tion d’enlever son masque ne serait-ce que trois secondes pen­dant le spectacle.

Dans le Parisien cette semaine, on peut lire une lettre écrite par 14 méde­cins. Ils expliquent : “Contrairement au début de l’an­née, nous savons main­te­nant qu’une mesure de pré­ven­tion effi­cace est le res­pect des gestes bar­rières dans les lieux clos très fré­quen­tés. Le port du masque est ain­si une condi­tion impor­tante pour limi­ter la dif­fu­sion du virus”. Donc, on va gar­der le masque dans les lieux fer­més. Et ce n’est pas près de changer.

Dans Libération, le pré­sident du conseil scien­ti­fique, Jean-François Delfraissy confirme et enfonce le clou. “Les espaces confi­nés dans les­quels la foule s’en­tasse” appa­raissent aujourd’­hui comme le “cœur (…) de la conta­mi­na­tion”.

Dans la Loire, il fau­dra gar­der le masque peut-être encore un an le temps de trou­ver un vac­cin. Le masque en tis­su ou en papier obli­ga­toire à Saint-Étienne, à Roanne, à Rives-de-Giers, à Firminy ou Saint Chamont. Et on pour­rait citer toutes les villes de la Loire. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que chez nous : masque obli­ga­toire à la Foire de Sainté, au Fil, à l’Opéra de Saint-Étienne, à la Comédie et au Zénith de la capi­tale ligé­rienne. On pense aus­si au port du masque dans les mariages.

Même ailleurs, à Nice par exemple, le maire, Christian Estrosi a annon­cé que même dans les toutes petites salles, le port du masque sera encore obligatoire.

Les autres infos