Marc Petit jugé jeu­di pour agres­sion sexuelle

« C’est un vrai trau­ma­tisme qui touche ma famille et mes proches. Il me tarde de com­pa­raître pour que cela cesse le plus vite pos­sible » explique Marc Petit à nos confrère Le Progrès. Il sera jugé ce jeu­di 24 octobre 2019.

A 51 ans, Marc Petit, Maire de Firminy, va com­pa­raître devant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Saint-Etienne pour agres­sion sexuelle. En par­lant de son accu­sa­trice, il s’explique : « On n’a jamais été ensemble tous les deux sans témoin ». L’histoire remonte à Juillet 2016. Marc Petit était en Turquie avec une sala­riée du maga­zine dépar­te­men­tal. Cette femme, la qua­ran­taine, et le Maire par­ti­ci­paient à un congrès de l’UNESCO.

L’élu aurait ame­né cette femme dans un coin iso­lé pour, dit-elle, «  ten­ter de l’embrasser et lui cares­ser un sein ». Elle aurait, en retour, giflé Marc Petit. « Les faits qu’elle évoque sont com­plè­te­ment faux, on n’a jamais été ensemble tous les deux sans témoin, il y a tou­jours eu un bon nombre de per­sonnes pré­sentes » annonce le Maire à nos confrères.



Les autres infos