Mieux vaut tard que jamais !

C’est le titre du sec­ond livre du Stéphanois Daniel Cou­ri­ol qui vient d’être édité par l’Har­mat­tan. Natif de Saint-Eti­enne, ancien élève de sci­ences pos Lyon, Daniel Cou­ri­ol s’est occupé de la com­mu­ni­ca­tion d’une struc­ture musi­cale départe­men­tale avant de devenir directeur de la com­mu­ni­ca­tion de l’Opéra de Saint-Eti­enne. Chargé aus­si de cours à l’u­ni­ver­sité Jean Mon­net, l’homme a ensuite dirigé la mai­son de la cul­ture Le Cor­busier de Firminy où il a créé un fes­ti­val méditer­ranéen. Il a ensuite occupé le poste de directeur du cen­tre cul­turel fran­co-guinéen à Conakry. Son pre­mier livre a été con­sacré au tra­vail accom­pli sur place. Ce deux­ième ouvrage rend hom­mage aux tirailleurs guinéens, oubliés de l’his­toire de la sec­onde guerre mon­di­ale.

Pat Françon

Les autres infos