Montplaisir-Richelandière : Les habi­tants en ont marre

Le quar­tier est sous le choc. Dans la nuit de same­di à dimanche, onze voi­tures ont brû­lé au niveau du 51 bou­le­vard Normandie-Niemen. Le feu a été mis à un véhi­cule, et, avec le choc, la voi­ture s’est dépla­cée et le phé­no­mène de domi­no a fait brû­ler de nom­breux autres véhicules.

La semaine pré­cé­dente, 6 autres véhi­cules ont brû­lé dans ce même quar­tier. Pour les habi­tants, c’est un vrai ras le bol. « Ça devient une zone de non droit ici et pour­tant on est bien à Saint-Etienne » explique Rémy, habi­tant le quar­tier depuis 5 ans. Les habi­tants nous racontent qu’il y a ici régu­liè­re­ment des feux de pou­belles, des vols dans des véhi­cules, des caillas­sages sur les volets. « On a des tra­fics de drogue, même en plein jour rue de Terrenoire et rue Paul-Ronin » pour­suit Rémy. « On a fait des péti­tions, aler­té la mai­rie pour avoir plus de poli­ciers mais rien n’y fait pour le moment ».

« C’est la nuit que la peur s’installe »

Pour Constance, qui habite ici depuis 35 ans, c’est la stu­peur « J’habite ici depuis très long­temps et ça devient par­ti­cu­liè­re­ment dan­ge­reux la nuit. Quand j’ai ache­té mon appar­te­ment il y a 35 ans, le quar­tier était pai­sible. C’était très fami­lial. Les com­men­çants ani­maient les rues. Aujourd’hui j’ai peur de ren­trer seule chez moi la nuit ».

Depuis deux ans les habi­tants se plaignent des dégra­da­tions du secteur.

Des habi­tants expliquent qu’il y a deux visages au quar­tier Montplaisir-Richlandière. Léa nous annonce que « pour­tant des efforts sont faits dans la construc­tion de bâti­ments et de nou­veaux com­merces. Même avec le chan­ge­ment esthé­tique du quar­tier, on res­sent des peurs la nuit alors que, dans la jour­née, le quar­tier est assez calme. C’est la nuit que la peur s’installe ». Certains habi­tants demandent à la ville l’installation de camé­ras de sur­veillance, ils attendent tou­jours une réponse de la mairie.

Du ren­fort à Montplaisir

Les pro­prié­taires des véhi­cules brû­lés de ces der­nières semaines ont mani­fes­té lun­di devant le com­mis­sa­riat. Les rive­rains ont expri­mé leur exas­pé­ra­tion. Suite à la mani­fes­ta­tion, ils ont eu l’assurance que le sec­teur de Montplaisir aura une pré­sence plus régu­lière des forces de l’ordre. Les habi­tants attendent beau­coup des poli­ciers pour que leur quar­tier rede­vienne pai­sible, en par­ti­cu­lier la nuit.

Donnez votre avis sur notre page Facebook



Les autres infos