Mort de Maradona : des éven­tuelles négli­gences à l’hôpital qui auraient cau­sé son décès

L’ami et avo­cat du foot­bal­leur star et des proches semblent esti­mer que, s’il avait mieux été accom­pa­gné mer­cre­di, Maradona ne serait peut-être pas décé­dé. D’après lui, il n’y avait pas de défri­bi­la­teur dans la chambre. Son méde­cin n’était pas là les der­niers jours avant sa mort et il y aurait eu quatre heures ou le foot­bal­leur serait res­té sans sur­veillance. C’est ce que décrit Le Parisien.

 

il n’y avait pas de défri­bi­la­teur dans la chambre

La jus­tice argen­tine a ouvert une enquête ven­dre­di pour déter­mi­ner s’il y a eu négli­gence dans la mort de Diego Maradona, l’é­toile du foot­ball que tout le conti­nent sud-amé­ri­cain pleure.

Des membres de sa famille semblent convain­cus qu’il y a eu des irré­gu­la­ri­tés dans son trai­te­ment. Quelques heures après sa mort, l’a­vo­cat et ami de Maradona, Matias Morla, a dénon­cé jeu­di le fait « que l’am­bu­lance a mis plus d’une demi-heure pour arri­ver à la mai­son » où se trou­vait le joueur. Morla a pré­ve­nu qu’il irait « jus­qu’au bout ». Mais, selon une source judi­ciaire, aucune plainte n’a pour le moment été dépo­sée. Vous pou­vez lire l’article com­plet sur le site du Parisien.

Les autres infos