On à tes­té KLO, les prix, les pho­tos. Bientôt à Saint-Etienne ?

Un hypo­thé­tique mais pos­sible maga­sin pour­rait rem­pla­cer Tati. Il s’agit d’un maga­sin qui va pro­po­ser des articles de marques à prix cas­sés : épi­ce­rie, élec­tro­mé­na­ger, vête­ments, articles pour la mai­son, acces­soires, pro­duits d’entretiens, d’hygiène et de beau­té. Une sorte de grand super­mar­ché à petits prix.

Un hypo­thé­tique maga­sin Stéphanois devrait per­mettre à l’enseigne de pro­po­ser des pro­duits à prix cas­sés, “pou­vant aller jusqu’à ‑70%“. Si la plu­part des articles est pré­sen­tée en rayon, il sera éga­le­ment pos­sible d’acheter cer­tains articles en lots pour des prix plus bas, direc­te­ment ven­dus sur palettes. KLO devrait mettre en ligne cou­rant août un site inter­net, per­met­tant d’acheter direc­te­ment ses pro­duits en ligne.

On a tes­té KLO et voi­ci quelques photos :

Lave vais­selles 13 cou­verts à 287,02 euros. Et de l’élec­tro ména­gé à moins de 100 euros
Téléviseur 4K 55 pouces à 376,41 euros. Et des télés à moins de 90 euros.
Des sirops de 1 à 1,69 euros.
La limo­nade à 1,02 euros.
Thé gla­cé à 1 euros.
La bou­teille de de Badoit d’un litre à 40 centimes.
eau de par­fum de 1,79 à 3,99 euros sui­vant les marques et arrivages.
Shampoing à 2,49 euros. Des sham­poing à 89 cen­times le litre ont été vu aussi.
Peinture 3V3 LOXXO 12 litres satin blanc à 49,90 euros. Vu du 12l à 39,90

Un arri­vage chaque jours en ali­men­ta­tion, infor­ma­tique, élec­tro-ména­gé, déco­ra­tion, soins et alimentation.

Le nom de ce grand maga­sin : KLO. (A ne pas confondre avec KLO beau­té). Près de 1 500 réfé­rences sur 1650 m². Juste avant le confi­ne­ment, six maga­sins KLO avaient ouvert leurs portes en France, 23 autres devraient suivre, dont Saint-Étienne. La direc­tion de KLO ne sou­haite pas par­ler de Discount. « à KLO on va vendre uni­que­ment des grandes marques, mais elles ne seront pas chères ». Selon une étude Xerfi : Action, Gifi, B&M ‘(ex Babou) ou encore Noz se dis­putent ce mar­ché de grand bazar. KLO va avoir une forte concur­rence. A Saint-Étienne, Action est très pré­sent. Sophie Fécamp, la direc­trice de la com­mu­ni­ca­tion de KLO, se veut confiante : “ce qui nous dif­fé­ren­cie des enseignes pré­sentes sur votre ter­ri­toire, c’est la pro­por­tion de marques en vrai désto­ckage. Nos clients connaissent les prix de ces pro­duits repé­rables et com­prennent immé­dia­te­ment nos posi­tion­ne­ments prix“.

Des arri­vages quo­ti­diens devraient per­mettre de renou­ve­ler les pro­duits pro­po­sés aux clients. Mais “l’offre sera dif­fé­rente d’un maga­sin à un autre“, pré­cise la direc­trice com­mu­ni­ca­tion et digi­tal. La nou­velle enseigne va en effet se four­nir via des sur­stocks issus direc­te­ment d’industriels ou de dis­tri­bu­teurs. Elle sou­haite “pri­vi­lé­gier les achats en cir­cuit court pour évi­ter les réseaux de dis­tri­bu­tion coû­teux“, et notam­ment les éven­tuels coûts de sto­ckage et de trans­port. Ces réseaux de dis­tri­bu­tion sont déjà uti­li­sés par cer­tains des concur­rents de KLO en France, comme Stockomani par exemple.

Les 29 maga­sins KLO sont tous d’anciens Tati. Ils se situe­ront à : Chambry / Laon (02), Saint-Quentin (02), Saint-Parres-aux-Tertres (10), Carcassonne (11), Puilboreau (17), Bergerac (24), Alès (30), Roques sur Garonne (31), Gujan-Mestras (33), Saint-Jouan-des-Guérets (35, Morestel (38), Dole / Choisey (39), Saint-Étienne (42), Agen (47), Agen (47) – ancienne bou­tique Tati Mariage, Cholet (49), Lorient (56), Metz (57) – Waves, Creil (60), Arques / Saint-Omer (62), Claira / Perpignan (66), Paris (75) – Italie 2, Roumare (76), Niort (79), Amiens (80), Avignon (84) – Mistral, Limoges (87), Bondy (93) et Fresnes (94).

Les autres infos