On à testé KLO, les prix, les photos. Bientôt à Saint-Etienne

On sait aujourd’hui par la direction de KLO France que l’enseigne va remplacer Tati à Saint-Étienne. Il s’agit d’un magasin qui va proposer des articles de marques à prix cassés : épicerie, électroménager, vêtements, articles pour la maison, accessoires, produits d’entretiens, d’hygiène et de beauté. Une sorte de grand supermarché à petits prix.

Le futur magasin Stéphanois devrait permettre à l’enseigne de proposer des produits à prix cassés, “pouvant aller jusqu’à -70%“. Si la plupart des articles est présentée en rayon, il sera également possible d’acheter certains articles en lots pour des prix plus bas, directement vendus sur palettes. KLO devrait mettre en ligne courant août un site internet, permettant d’acheter directement ses produits en ligne.

On a testé KLO et voici quelques photos :

Lave vaisselles 13 couverts à 287,02 euros. Et de l’électro ménagé à moins de 100 euros
Téléviseur 4K 55 pouces à 376,41 euros. Et des télés à moins de 90 euros.
Des sirops de 1 à 1,69 euros.
La limonade à 1,02 euros.
Thé glacé à 1 euros.
La bouteille de de Badoit d’un litre à 40 centimes.
eau de parfum de 1,79 à 3,99 euros suivant les marques et arrivages.
Shampoing à 2,49 euros. Des shampoing à 89 centimes le litre ont été vu aussi.
Peinture 3V3 LOXXO 12 litres satin blanc à 49,90 euros. Vu du 12l à 39,90

Un arrivage chaque jours en alimentation, informatique, électro-ménagé, décoration, soins et alimentation.

Le nom de ce grand magasin : KLO. (A ne pas confondre avec KLO beauté). Près de 1 500 références sur 1650m2. Juste avant le confinement, six magasins KLO avaient ouvert leurs portes en France, 23 autres devraient suivre, dont Saint-Étienne. La direction de KLO ne souhaite pas parler de Discount. « à KLO on va vendre uniquement des grandes marques, mais elles ne seront pas chères ». Selon une étude Xerfi : Action, Gifi, B&M ‘(ex Babou) ou encore Noz se disputent ce marché de grand bazar. KLO va avoir une forte concurrence. A Saint-Étienne, Action est très présent. Sophie Fécamp, la directrice de la communication de KLO, se veut confiante : “ce qui nous différencie des enseignes présentes sur votre territoire, c’est la proportion de marques en vrai déstockage. Nos clients connaissent les prix de ces produits repérables et comprennent immédiatement nos positionnements prix“.

Des arrivages quotidiens devraient permettre de renouveler les produits proposés aux clients. Mais “l’offre sera différente d’un magasin à un autre“, précise la directrice communication et digital. La nouvelle enseigne va en effet se fournir via des surstocks issus directement d’industriels ou de distributeurs. Elle souhaite “privilégier les achats en circuit court pour éviter les réseaux de distribution coûteux“, et notamment les éventuels coûts de stockage et de transport. Ces réseaux de distribution sont déjà utilisés par certains des concurrents de KLO en France, comme Stockomani par exemple.

Les 29 magasins KLO sont tous d’anciens Tati. Ils se situeront à : Chambry / Laon (02), Saint-Quentin (02), Saint-Parres-aux-Tertres (10), Carcassonne (11), Puilboreau (17), Bergerac (24), Alès (30), Roques sur Garonne (31), Gujan-Mestras (33), Saint-Jouan-des-Guérets (35, Morestel (38), Dole / Choisey (39), Saint-Étienne (42), Agen (47), Agen (47) – ancienne boutique Tati Mariage, Cholet (49), Lorient (56), Metz (57) – Waves, Creil (60), Arques / Saint-Omer (62), Claira / Perpignan (66), Paris (75) – Italie 2, Roumare (76), Niort (79), Amiens (80), Avignon (84) – Mistral, Limoges (87), Bondy (93) et Fresnes (94).