Piscines dans la Loire : pas de réouverture tout de suite

146 Partages

Les ligériens ne partiront pas tous en vacances. Ils attendent la réouverture des piscines municipales pour trouver un peu de fraîcheur. L’été, la piscine Raymond Sommet fait le plein. Avec son espace de pelouse, les Stéphanois sont nombreux à venir avec leur serviette pour bronzer. La date de réouverture est une porte pour la détente. Mais les maires de la Loire ne sont pas tous enclins à une réouverture proche qui demande une organisation drastique pour respecter les règles d’hygiène.

Le gouvernement a donné la date du 2 juin pour ouvrir les bassins. A Saint-Etienne, l’entourage du Maire indique attendre les protocoles de réouverture. Il a fallu se concentrer sur la réouverture des écoles qui a demandé une forte organisation des services municipaux. Il a fallu tout réorganiser dans les classes. Jean-Michel Blanquer avait assuré vendredi 29 mai l’allégement du protocole sanitaire dans les écoles mais il n’y aura pas d’allégement du protocole sanitaire dans les écoles d’ici les vacances d’été. Pour un élu Ligérien « Les piscines n’ont pas été la priorité des services techniques puisque tout le monde s’est concentré pour bien accueillir les élèves dans les classes. Ça été pour nous une priorité ».

Pas de date d’ouverture des piscines à Saint-Etienne pour l’heure.

A Roanne, le Maire Yves Nicolin explique à nos confrères du Progrès que les dates d’ouverture ne sont pas arrêtées. « Les contraintes sont telles que je ne suis pas sûr qu’on pourra rouvrir. Il faut deux personnes pour 3 m² de bassin extérieur, désinfecter les douches et les vestiaires après chaque passage, mettre en place un système de bracelets pour faire sortir les gens quand le temps de baignade est écoulé. Dans ce cadre, j’ai saisi l’ANDES (Association nationale des élus en charge du sport) pour voir si on ne peut pas faire évoluer les normes sur le nombre de maîtres-nageurs requis, et en avoir moins, si la fréquentation est moins élevée. Car cette réouverture engendrerait des dépenses plus importantes pour des recettes moins élevées. »

A Genilac, l’équipe municipale espère ouvrir les bassins à la fin juin. Des études sont en cours pour accueillir le public. A Saint-Chamond, le Maire Hervé Reynaud va réunir mardi les services pour faire le point. Une réouverture pourrait être possible le 6 juillet.

A lire aussi : Les dates des soldes dans la Loire

A Saint-Chamond, la mairie a profité des piscines vides pour vider, nettoyer et réparer les bassins.

Du côté du Chambon-Feugerolles, on ne sait pas et on ne veut pas donner de date. A Firminy, le Maire Marc Petit ne souhaite pas respecter la date du 2 juin pour la réouverture. « Dès vendredi, nous avons commencé à travailler sur cette hypothèse, comme nous avons travaillé sur l’organisation de la rentrée dans les écoles pour toutes les classes. Si tout va bien, nous pourrions prévoir une réouverture de la piscine fin juin. Nous avons des impératifs comme le prélèvement effectué par l’Agence régionale de santé (ARS) pour la légionelle, qui est obligatoire. Ça prend dix jours. Nous devons aussi faire couler l’eau pendant dix jours pour nettoyer le réseau d’eau de la piscine » annonce-t-il au journal Le Progrès.

A lire aussi : Merci de ne pas crier dans les parcs !

Les autres infos