Faut ‑il pro­po­ser le masque gra­tuit dans la Loire ?

Port du masque obli­ga­toire dans cer­taines zones de Saint-Étienne. Obligation de le por­ter en entre­prise dès le 1er sep­tembre. Cela va coû­ter cher. Est ‑il pos­sible d’imaginer des masques gra­tuits pour les Ligériens comme pour les Français ? On en parle.

Sur LCI, Manuel Bompard en est sûr : “Bien sûr, il faut géné­ra­li­ser le port du masque”. Le chef de délé­ga­tion LFI au Parlement euro­péen ajoute : “Mais géné­ra­li­ser, ça veut aus­si dire faire en sorte que tout le monde puisse y avoir accès. Le coût du masque, c’est un coût impor­tant.” 

228 euros dépen­sés chaque mois pour une famille à Saint-Étienne

Selon le Parisien, chaque mois, une famille va dépen­ser 228 euros pour sor­tir et aller tra­vailler avec des masques chi­rur­gi­caux. 96 euros si elle choi­sit des masques en tis­su. Pour une per­sonne seule, entre 24 et 57 euros. Cela concerne tous les ménages et ça coûte cher.

Frédéric Bizard, éco­no­miste à RTL, explique : “La gra­tui­té n’ap­porte pas les meilleurs résul­tats en terme de pro­tec­tion pour plu­sieurs rai­sons et je pense qu’il n’y a aucun pays au monde, aucun pays déve­lop­pé qui n’a d’ailleurs choi­si cette for­mule”. Ça coû­te­rait entre 10 et 15 mil­liards d’euros à l’état.

Au Rassemblement natio­nal, autre son de cloche. Laurent Jacobelli annonce la cou­leur. “Le gou­ver­ne­ment a pris la déci­sion plu­tôt sage de répandre l’u­ti­li­sa­tion du masque dans les lieux confi­nés”, mais “il faut éclair­cir la doc­trine” et “que ces masques soient gra­tuits pour la popu­la­tion fran­çaise. On ne peut pas avoir une dis­cri­mi­na­tion sani­taire entre les foyers qui peuvent se payer des masques et être pro­té­gés et ceux qui ne peuvent pas”.

Pour le minis­tère de la Santé, on se défend. Une opé­ra­tion de dis­tri­bu­tion de masques à des­ti­na­tion des plus pré­caires a effec­ti­ve­ment débu­té, selon le site de Libération. Elle a débu­té le 29 juillet, d’a­bord en Ile-de-France puis en région et pren­dra fin, le 20 août. Mais à Saint-Étienne comme dans la Loire, on est loin d’avoir la gra­tui­té des masques. Cela pour­rait être une belle idée des villes ou de la région.

Les autres infos