Rixe violente en plein cœur de Saint-Étienne

Dans le vieux Saint-Éti­enne, autour de la place Neuve et la rue Mar­tyre de Vin­gré, la vie noc­turne est d’habitude agréable. Les Stéphanois sor­tent pour pren­dre un verre ou dîn­er en amoureux. Les étu­di­ants se don­nent ren­dez-vous pour boire une bière. La vie est plutôt douce dans le quarti­er habituelle­ment. Un quarti­er qui est appré­cié par les habi­tants.

Mais same­di soir, une vio­lente bagarre a éclaté dans le quarti­er Saint-Jacques. Dans la nuit de same­di à dimanche autour de 1h30, les pas­sants sig­na­lent aux forces de l’ordre une bagarre dans la rue. « Ils étaient plusieurs hommes à se taper dessus, ça cri­ait dans tout le quarti­er » indique Wil­frid. La scène est filmée, elle est vis­i­ble encore en ce moment sur les réseaux soci­aux. Lorsque les policiers arrivent, l’un des hommes prend la fuite. « Il a per­cuté l’un des policiers et tous deux sont tombés sur les pavés ». La colère monte dans le quarti­er Saint-Jacques, la foule s’en prend aux policiers. Des bouteilles sont lancées et ça crisse dans la rue.

« Il agresse le polici­er avec son énorme chien »

Une scène absol­u­ment folle se déroule en plein cen­tre-ville de Saint-Éti­enne. Un homme décide de lâch­er son chien sur la police. « Le chien tente de mor­dre la police autour des pas­sants qui sor­tent des bars ». Un des agents tente de calmer le cer­bère avec un lanceur de balles. « Les policiers sont ressor­tis de la rixe blessés », racon­te un témoin.

Deux agents de police ressor­tent de l’agression avec trois jours d’ITT. Les 6 indi­vidus agresseurs sont arrêtés. Ils sont dirigés vers des cel­lules de dégrise­ment. Ils seront ren­voyés vers le juge pour vio­lences sur per­son­nes déposi­taires de l’autorité publique et out­rages. Vers 2h du matin, le vieux Saint-Éti­enne a retrou­vé son calme habituel. On croise quelques groupes de jeunes qui se baladent autour de la rue Mar­tyre de Vin­gré.

Les autres infos