Rixe vio­lente en plein cœur de Saint-Étienne

Dans le vieux Saint-Étienne, autour de la place Neuve et la rue Martyre de Vingré, la vie noc­turne est d’habitude agréable. Les Stéphanois sortent pour prendre un verre ou dîner en amou­reux. Les étu­diants se donnent ren­dez-vous pour boire une bière. La vie est plu­tôt douce dans le quar­tier habi­tuel­le­ment. Un quar­tier qui est appré­cié par les habitants.

Mais same­di soir, une vio­lente bagarre a écla­té dans le quar­tier Saint-Jacques. Dans la nuit de same­di à dimanche autour de 1h30, les pas­sants signalent aux forces de l’ordre une bagarre dans la rue. « Ils étaient plu­sieurs hommes à se taper des­sus, ça criait dans tout le quar­tier » indique Wilfrid. La scène est fil­mée, elle est visible encore en ce moment sur les réseaux sociaux. Lorsque les poli­ciers arrivent, l’un des hommes prend la fuite. « Il a per­cu­té l’un des poli­ciers et tous deux sont tom­bés sur les pavés ». La colère monte dans le quar­tier Saint-Jacques, la foule s’en prend aux poli­ciers. Des bou­teilles sont lan­cées et ça crisse dans la rue.

« Il agresse le poli­cier avec son énorme chien »

Une scène abso­lu­ment folle se déroule en plein centre-ville de Saint-Étienne. Un homme décide de lâcher son chien sur la police. « Le chien tente de mordre la police autour des pas­sants qui sortent des bars ». Un des agents tente de cal­mer le cer­bère avec un lan­ceur de balles. « Les poli­ciers sont res­sor­tis de la rixe bles­sés », raconte un témoin.

Deux agents de police res­sortent de l’agression avec trois jours d’ITT. Les 6 indi­vi­dus agres­seurs sont arrê­tés. Ils sont diri­gés vers des cel­lules de dégri­se­ment. Ils seront ren­voyés vers le juge pour vio­lences sur per­sonnes dépo­si­taires de l’autorité publique et outrages. Vers 2h du matin, le vieux Saint-Étienne a retrou­vé son calme habi­tuel. On croise quelques groupes de jeunes qui se baladent autour de la rue Martyre de Vingré.

Les autres infos