Roanne : Il frappe sa femme de rage.



Devant le juge, cette jolie jeune femme de 26 ans explique toutes les vio­lences qu’a com­mises son com­pa­gnon sur son corps. Ecchymoses, égra­ti­gnures, marques rouges, œil au beurre noir.

La der­nière bagarre grave date du 4 août du côté d’Ambierle. L’homme de 44 ans est très alcoo­li­sé. Son regard s’est trans­for­mé. « C’est le diable » disent ceux qui le connaissent comme ça. Ce soir-là, les coups seront extrê­me­ment violents.

L’homme va taper sa jeune femme. Plusieurs coups de poing. Le petit gar­çon n‘est pas loin et il n’a que 2 ans. A nos confrères du Progrès, la femme explique : “Il m’a pous­sé dans le cana­pé vio­lem­ment, j’avais très mal à la tête”. Elle décide quand même d’appeler les gen­darmes. La jeune femme de 26 ans est en état de choc. A l’arrivée des forces de l’ordre, elle est en pleurs. Elle a mal par­tout. Les ecchy­moses sont très impor­tantes. La jeune femme explique : « Je veux être en sécu­ri­té avec mon fils de 2 ans ». Je juge va condam­ner l’homme à dix-huit mois de pri­son, dont huit avec sur­sis, mise à l’épreuve, et une inter­dic­tion d’entrer en contact avec la vic­time. Le com­pa­gnon devra ver­ser à la femme 2500 euros d’amende.



Les autres infos