Saint-Etienne : agres­sion d’un mineur

Un enfant agres­sé dans le tram.

C’est ven­dre­di der­nier qu’un jeune gar­çon de 12 ans a été agres­sé par des attou­che­ments. Il a expli­qué aux enquê­teurs que l’homme avait pas­sé sa main sur ses fesses à plu­sieurs reprises L’homme est un tren­te­naire algé­rien, en France depuis cinq mois. Il indique qu’il souffre de pro­blèmes psy­cho­lo­giques en lien avec son homo­sexua­li­té. Pour les proches de cet homme, c’est une maladie.

Devant le pré­sident du tri­bu­nal, la psy­chiatre choi­sie doute de son besoin de soins. Elle sti­pule, qu’il n’aurait pas besoin de soins mais elle l’estime « d’une froide intelligente »

L’homme nie en bloc. Il explique que dans le tram­way, il y avait énor­mé­ment de monde et qu’il se retour­nait sou­vent car il n’avait pas de titre de trans­port et regar­dait à chaque arrêt si un contrô­leur n’était pas dans le sec­teur. Mais mal­heu­reu­se­ment pour l’accusé, la vidéo­sur­veillance prouve que le jeune gar­çon dit vrai, il y a bien eu agression.

La maman du petit gar­çon indique qu’il ne veut plus prendre le tram seul. Le par­quet a obte­nu 800 euros pour la jeune vic­time et 300 euros pour la maman.

L’homme de 36 ans, accu­sé, a été aus­si condam­né en com­pa­ru­tion immé­diate à 6 mois de pri­son dont cinq avec sur­sis. Il lui a aus­si été noti­fié des obli­ga­tions de soins.

Les autres infos