Saint-Etienne : Elle décède après son appel au Samu

Céline avait 38 ans. Enceinte de 6 mois, cette femme avait pourtant demandé de l’aide en téléphonant au Samu. Sa famille avait porté plainte mais le parquet a classé la plainte sans suite.

La famille de Céline est sous le choc, la plainte pour non-assistance à personne en danger n’aura pas de suite, c’est bien le parquet de Saint-Etienne qui a décidé de fermer le dossier. Cette affaire nous rappelle tristement celle de Naomi Musenga qui est décédée elle aussi dans les mêmes circonstances en décembre 2017.

Maitre André Buffard qui défend la famille de Céline explique qu’après avoir pu se procurer une copie du dossier, il se pourrait bien que le régulateur du Samu ait bien commis une faute lorsque Céline l’a appelé. « C’est bien une faute de diagnostic qui aurait été commis ».

Pourtant, Céline aurait expliqué lors de la conversation téléphonique ce qu’elle ressentait et avoir donné tous ses antécédents médicaux. Maitre André Buffard dit qu’il a pu écouter l’enregistrement de la conversation téléphonique avec le Samu.

La famille de Céline, sur les conseils de leur avocat, a décidé de déposer une nouvelle plainte et d’en informer les médias. Cette plainte va permettre de saisir un juge d’instruction avec l’ouverture d’une information judiciaire. Cette instruction va permettre de demander des expertises, des auditions et comprendre pourquoi Céline a pu décéder d’un arrêt cardiaque alors qu’elle avait demandé de l’aide au Samu.



Vous aimerez lire aussi