Saint-Etienne : L’expo pho­to de Ed Alcok

Une expo­si­tion à voir en exté­rieur dans le quar­tier de la Manufacture.

Pour Ed Alcok, tout à débu­té le 8 décembre 2016 à Saint-Etienne. Installé à Paris, cet artiste a col­la­bo­ré avec plu­sieurs titres de presse pres­ti­gieux. Il est appe­lé à Saint-Etienne pour réa­li­ser la pla­quette pro­mo­tion­nelle de La Comédie. A ce moment-là, il découvre « La fier­té Stéphanoise ». A cette même époque, le jour­nal « Le Monde » met en une « Saint-Etienne, la capi­tale des tau­dis » avec une pho­to d’un immeuble aban­don­né. Les sté­pha­nois y sont décrits comme de pauvres gens. Ce titre va pro­vo­quer un oura­gan de pro­tes­ta­tions de la part des Stéphanois. Sur les réseaux sociaux, des mil­liers de Stéphanois mettent en valeur leur ville avec des pho­tos accom­pa­gnées du #sté­pha­nois­fiers. Cela prou­ve­ra à la France entière que Saint-Etienne peut être une très belle ville et que ses habi­tants sont por­teurs de magni­fiques valeurs. Suite à cet évé­ne­ment, le pho­to­graphe Ed Alcok décide de faire connais­sance avec les Stéphanois. Son but : pho­to­gra­phier des Stéphanois ano­nymes, les met­tant en scène en exté­rieur dans le quar­tier de la Manufacture. Une pre­mière série de pho­tos vien­dra, comme pré­vu, illus­trer la pla­quette de La Comédie et une seconde est actuel­le­ment visible sur un par­cours d’expos qui va de la place Carnot à la Nouvelle Comédie. Une cin­quan­taine de por­traits de Stéphanois et des ouvriers qui ont tra­vaillé sur le chan­tier de la Nouvelle Comédie.

Les autres infos