Saint-Étienne : les prisonniers aiment le sport et autre chose… « Ici ce n’est pas Roland-Garros »

Dimanche, deux hommes ont voulu faire du tennis à La Talaudière (Saint-Etienne). Les individus ont envoyé des balles de tennis dans la cour de la prison de la Loire.

 

Ici à Saint-Etienne c’est pas Roland-Garros » explique un salarié de la prison

Les surveillants ont vite remarqué les deux joueurs de tennis amateur qui envoyé ces balles jaunes dans la cour des promenades des prisonniers. Les balles de tennis étaient creuses, car à l’intérieur, les gardiens ont pu y trouver 67 grammes de poudre (et pas de la poudre de sucre si vous voyez ce qu’on veut dire).

Un jeune garçon de 18 ans a été interpellé par la police. Le deuxième homme n’a pas été retrouvé. Le jeune garçon va être jugé prochainement. Quant à la cour de la prison de Saint-Étienne, elle ne sera jamais le court de Roland-Garros !

Les autres infos
Les autres infos