Saint-Etienne : rue Neyron, les tra­fi­quants renouvelés

En balade dans St-Etienne, nous avons vou­lu voir ce qui se pas­sait rue Neyron.

On a été ser­vi. Cette après-midi, on aurait pu pen­ser que les enfants pou­vaient jouer tran­quille­ment dans cette rue où, lun­di der­nier, la police a inter­pel­lé 16 jeunes gens qui étaient com­plices dans une affaire de stu­pé­fiants et que la police de Saint-Etienne guet­tait depuis un moment. Le coup de filet, s’il a per­mis d’attraper les petites frappes, n’a sûre­ment pas eu de consé­quences pour les têtes du réseau. Ces der­niers ne se montrent pas.

Dans la rue Neyron à Saint-Etienne, de nou­veaux jeunes, cas­quette sur la tête, guet­taient les pas­sants en atten­dant de futurs clients. Un voi­sin nous explique que, dès mar­di après-midi, ils étaient là. « De toute façon, ceux qui dirigent les réseaux doivent se cacher à Lyon, voire même au Maroc où les réseaux de drogue sont importants ».

 



Les autres infos