Herbin estime qu’il manque un meneur

Malgré le recru­te­ment impor­tant cet hiver, Robert Herbin estime qu’il manque encore un patron.

« Je trouve que l’on joue avec une cer­taine pru­dence. L’équipe est par­fois trop atten­tiste. Elle n’a pas encore cette maî­trise col­lec­tive qui lui per­met­trait de se trans­cen­der et de don­ner le meilleur d’elle-même à chaque match. On a tou­jours des périodes de réti­cence pen­dant les­quelles ça ron­ronne. Il fau­drait qu’il y ait un joueur qui fasse auto­ri­té, qui ras­sure ceux qui le méritent et sti­mule ceux qui ne font pas les efforts néces­saires. Il manque un patron avec de la per­son­na­li­té et ça ne date pas d’hier. C’est regret­table car cette équipe a de la qua­li­té. Elle me donne l’impression d’avoir le poten­tiel pour bien jouer au foot­ball mais par­fois il fau­drait plus de déter­mi­na­tion. J’ai lu que Jean-Louis Gasset a décla­ré après le match “Engueuler mes joueurs ? Jamais”. C’est sa façon de faire mais ça n’était pas la mienne. Un point, ce n’est pas beau­coup », confie la légende du club au Progrès.



Les autres infos