Herbin estime qu’il manque un meneur

Malgré le recrutement important cet hiver, Robert Herbin estime qu’il manque encore un patron.

« Je trouve que l’on joue avec une certaine prudence. L’équipe est parfois trop attentiste. Elle n’a pas encore cette maîtrise collective qui lui permettrait de se transcender et de donner le meilleur d’elle-même à chaque match. On a toujours des périodes de réticence pendant lesquelles ça ronronne. Il faudrait qu’il y ait un joueur qui fasse autorité, qui rassure ceux qui le méritent et stimule ceux qui ne font pas les efforts nécessaires. Il manque un patron avec de la personnalité et ça ne date pas d’hier. C’est regrettable car cette équipe a de la qualité. Elle me donne l’impression d’avoir le potentiel pour bien jouer au football mais parfois il faudrait plus de détermination. J’ai lu que Jean-Louis Gasset a déclaré après le match “Engueuler mes joueurs ? Jamais”. C’est sa façon de faire mais ça n’était pas la mienne. Un point, ce n’est pas beaucoup », confie la légende du club au Progrès.