Saint-Etienne : Un chauf­feur de tram agres­sé vio­lem­ment, réac­tion de Gaël Perdriau

Jeudi 15 novembre 2018, il est 21h15, le chauf­feur du tram arrive au ter­mi­nus de Solaure à Saint-Etienne. C’est l’heure pour ce conduc­teur de prendre sa pause. Il s’apprête à sor­tir de sa cabine lorsqu’un homme se jette sur lui et le plaque au sol. Il le frappe vio­lem­ment et crie en insul­tant les contrô­leurs de la STAS.

Le chauf­feur est rué de coups au niveau des cer­vi­cales, du dos et des épaules. Il a été pris en charge par les pom­piers et a été conduit à l’hôpital Nord pour des soins. Les méde­cins lui pres­cri­ront deux jours d’ITT (inter­rup­tion totale de tra­vail) et quatre jours d’arrêt de tra­vail pour se remettre de ses blessures.

Un témoin a vu l’agresseur. L’homme mesure envi­ron 1m72, il a le teint mat, il est mince mais mus­clé. Lors de l’agression, il por­tait une dou­doune verte ou kaki, jeans bleus et un bon­net noir.

Si vous avez des infor­ma­tions, mer­ci de contac­ter le com­mis­sa­riat de Saint-Etienne au 04 27 40 20 81

Réaction de Gaël Perdriau :

“Je condamne avec la plus grande fer­me­té l’a­gres­sion per­pé­trée, jeu­di soir, au ter­mi­nus de Solaure, à l’en­contre d’un conduc­teur de tramway.

Je tiens à assu­rer la vic­time, ses col­lègues et la direc­tion de la socié­té de trans­port de l’ag­glo­mé­ra­tion sté­pha­noise  du sou­tien des élus de la ville de Saint-Etienne et de Saint-Etienne Métropole

S’attaquer à un agent délé­ga­taire de ser­vice public qui ne fait que son tra­vail est un acte lâche et incompréhensible.

Son auteur doit être recher­ché et condam­ner. les enquê­teurs pour­ront s’ap­puyer sur le réseau de vidéo­pro­tec­tion qui équipe désor­mais les véhi­cules de la STAS, ain­si que celui ins­tal­lé sur l’es­pace public.

Enfin je tiens à remer­cier les agents de la STAS qui ont conti­nué à assu­rer le ser­vice de tram­way sur la ligne T1, démon­trant un sens exem­plaire du ser­vice public”. 



Les autres infos