Six fois arrêté sous l’emprise d’alcool

« Si vous ne pou­vez pas arrêter l’alcool, arrêtez de con­duire ». Le prési­dent François Bouri­aud, le prési­dent du tri­bunal de Saint-Eti­enne ser­monne Yssa Dia­lo. Cet auto­mo­biliste de 33 ans a déjà écopé de cinq con­damna­tions sous l’emprise d’alcool.

C’est le 15 jan­vi­er 2018, que la police coince une nou­velle fois le jeune homme. Il est 15h30 lorsque Yssa Dia­lo prend sa voiture et se dirige vers un sens inter­dit. Les policiers qui l’arrêtent com­pren­nent vite que l’homme n’est pas dans son état nor­mal.

Il refusera de souf­fler dans le bal­lon. En garde à vue, l’homme est nerveux et est mis en cel­lule de dégrise­ment.

Lorsque le juge lui demande com­bi­en de ver­res il a bu, Yssa Dia­lo explique qu’il n’avait bu que deux bières. « J‘étais fâché avec ma famille et je suis par­ti boire à la pause de mon tra­vail. Aujourd’hui j’ai pris con­science de mon prob­lème d’alcool et je me soigne ».

Pour le pro­cureur, Tris­tan Bof­fard, « Il n’y a que la prison qui peut le sevr­er, car Mon­sieur est dépen­dant de l’alcool ». Il demande douze mois de prison, l’annulation de son per­mis, l’interdiction de le repass­er pen­dant 1 an et une amende de 350 euros pour le sens inter­dit. MeLu­di­vine Buis­son, l’avocate de Mon­sieur Dia­lo s’étonne : « Mon client est sor­ti du tra­vail à 15h et il a été con­trôlé à 15h30. C’est assez court pour s’alcooliser autant ». Elle explique que son client a décidé de faire une cure pour se soign­er. Elle demande un amé­nage­ment de la peine. Le pro­cureur ne com­prend pas pourquoi l’accusé a encore son per­mis alors qu’il a été con­damné deux fois en 2017. L’homme de 33 ans prend dix mois ferme, son per­mis est annulé et il a inter­dic­tion de le repass­er avant treize mois.

Don­nez votre avis sur notre page Face­book



Les autres infos