Soirée Cin’Éthique au Méliès le 11 décembre

Le Méliès Jean-Jaurès orga­nise une soi­rée avec la dif­fu­sion du film « 12 Jours » et un débat.

En France, 12 jours est le temps impar­ti à la jus­tice pour qu’un juge estime si l’hospitalisation en psy­chia­trie sans le consen­te­ment d’un pré­su­mé malade est jus­ti­fié ou non.

Autour de ce débat, le pro­fes­seur Eric Faka (méde­cin psy­chiatre ), Francois Chapuis (méde­cin et direc­teur de l’EREARA), Pascal Vassal (méde­cin et direc­teur adjoint de l’EREARA) et Elodie Camier-Lemoine (phi­lo­sophe et char­gé de mis­sion à l’EREARA).

Le film « 12 jours » parle de ce sujet. Prolonger, ou non, l’internement sous contrainte. Dans un hôpi­tal psy­chia­trique, Raymond Depardon filme les patients confron­tés au magis­trat qui va déci­der de leur ave­nir. Des face-à-face éprou­vants, par­fois drôles, où s’exprime une huma­ni­té cabos­sée. Et dési­reuse d’être écoutée.

Elle a 37 ans mais en paraît dix de plus, a déjà ten­té plu­sieurs fois de se sui­ci­der et recom­men­ce­rait sans doute si on la lais­sait sor­tir. Lui crie à « l’abus de pou­voir » quand on lui refuse une nou­velle fois de retrou­ver son domi­cile. Ils sont, avec huit autres patients de l’hôpital psy­chia­trique du Vinatier, les héros de 12 jours, le nou­veau film de Raymond Depardon, pré­sen­té hors com­pé­ti­tion à Cannes.

Tous ont été hos­pi­ta­li­sés sans leur consen­te­ment, à la demande de leurs proches ou de leur employeur, pour évi­ter toute mise en dan­ger d’autrui et, sou­vent, d’eux-mêmes. Le cinéaste-pho­to­graphe les a sai­sis dans la salle d’audience de l’établissement lyon­nais – en fait, un simple bureau – face au juge de la liber­té et de la déten­tion qui, en ver­tu d’une loi de sep­tembre 2013, doit don­ner son accord pour toute hos­pi­ta­li­sa­tion sous contrainte au-delà de douze jours.

Découvrez en vidéo un extrait de 12 jours :

Les autres infos